OPA de Marc Coucke et Eric Domb sur Pairi Daiza

©Pairi Daiza

Le prix de l'offre est de 73 euros par action, contre un cours qui oscille aux alentours des 60 euros. L'objectif: retirer Pairi Daiza de la cote.

A mi-séance, le gendarme des marchés financiers avait suspendu la cotation de Pairi Daiza , dans l'attente de la publication d'un communiqué. Qu'allait-il annoncer? L'arrivée d'un nouveau panda? La naissance d'un girafon?...

...Ou des mouvements dans l'actionnariat? Effectivement.

Parc Paradisio (son nom à l'époque) est introduit en 1999 sur l’Euro.NM devenu Alternext, à 22,5 euros.

En 2014, Eric Domb rachete à la Région wallonne sa participation à 40 euros, l'action.

La valeur cote aujourd'hui près de 60 euros.

L'OPA sera lancée à 73 euros.

©Mediafin

Wildo Properties, la société d'Eric Domb  et Alychlo, celle de Marc Coucke vont lancer une offre publique d'acquisition volontaire conditionnelle sur l'ensemble des actions de Pairi Daiza qui ne sont pas encore en leur possession.

Le prix de l'offre est de 73 euros par action, après paiement d’un dividende de 2 euros payable le 16 septembre 2015.

L'objectif est bien de retirer Pairi Daiza de la cote. Eric Domb avait déjà laissé entendre que le statut de société coopérative était celui qui correspondait le mieux à l'activité du parc. Pour cela, il aurait fallu le retirer de la cote. C'est désormais en route.

Marc Coucke

Le capital du parc animalier est actuellement détenu par Eric Domb à hauteur de 69,04%. Le solde est dans le public, dont 2,42% entre les mains de Marc Coucke.  Pour l'homme d'affaires flamand, sa montée dans le capital de Pairi Daiza est la suite d'une série d'investissements réalisés en Wallonie qui l'ont vu investir par exemple dans la biotech MDXHealth ou l'équipe de basket des Castors de Braine.

Pour la Bourse de Bruxelles, il s'agit d'un nouveau départ des écrans de cotation.

  • En 2012, Omega Pharma, la société de Marc Coucke a quitté la Bourse de Bruxelles.
  • En 2013, c'était l'année des delistings pour Duvel, Iris, Devgen et VPK Packaging.
  • En 2014, Transics, Cimescaut, Henex et Deficom ont également quitté la cote.
  • Cette année, Marc Saverys a annoncé qu'il lançait une OPA sur CMB avec le même objectif que Domb et Coucke: retirer le groute de la Bourse. Motif évoqué: la cotation était devenue un handicap.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés