OPA: les cibles potentielles pour 2018

©Photo News

KBC a épinglé une douzaine de sociétés belges et une trentaine d'étrangères qui pourraient être la cible d'un rachat. Voici les noms.

Les fusions et acquisitions battent leur plein en cette fin d’année. Rien que ce vendredi matin, deux opérations de taille ont été annoncées. Le groupe pharmaceutique suisse Roche va racheter la biotech américaine Ignyta pour 1,7 milliard de dollars avec une prime de 74% par rapport au dernier cours de Bouse! En Grande-Bretagne, c’est l’industrie des jeux en ligne qui est en ébullition avec l’acquisition de Ladbrokes par GVC pour un prix compris entre 3,6 et 4,5 milliards d’euros.

En Belgique, aussi, les sociétés cotées ont soif d’expansion externe. On a appris, cette semaine, que le spécialiste des fruits et légumes Greenyard négociait le rachat de Dole. Et hier, la compagnie de tankers Euronav a mis la main sur un concurrent américain pour un demi-milliard de dollars.

Une année prometteuse

Et ce n’est pas fini. Pour Tom Simonts économiste financier senior chez KBC, les taux bas, la croissance en hausse et les bilans solides chez les entreprises vont alimenter le moteur des rachats en 2018.

Il n’exclut pas, l’an prochain, la poursuite d’une consolidation dans de secteurs comme l’automobile, l’énergie, le commerce de détail et les télécoms avec comme ténors la Chine et l’Europe.

L’économiste pointe les bilans des entreprises qui, en général, laissent une large marge pour l’expansion ce qui est, en partie, dû à la politique monétaire de la BCE. Une enquête menée par KBC indique que le niveau d’endettement des entreprises industrielles belges est au plus bas depuis 2000.

Une douzaine de cibles belges

Les analystes de KBC ont sélectionné des sociétés belges et étrangères qui pourraient être la cible d’OPA. Il est frappant de constater que l’on y trouve encore des biotechs mais aussi de grands groupes comme Ahold Delhaize, BP, Unilever, Mattel, AMD, Salesforce et UCB, souligne Tom Simonts.

Une douzaine de sociétés belges sont reprises dans la liste. Pour quatre d’entre elles, il pourrait s’agir de rachats par des actionnaires de référence: Orange Belgium , Telenet , Roularta  et Galapagos . Chez cette dernière, l’accord de statu quo avec Gilead arrive à échéance fin 2017.

Outre Galapagos, quatre autres sociétés liées à la santé figurent dans cette liste, UCB , IBA , MDxHealth et Biocartis . Le nouveau CEO de Biocartis a pourtant souligné qu’il n’était pas là pour vendre la société. Quant à IBA qui rencontre des difficultés liées à sa forte croissance, un rachat pourrait, en effet, lui assurer un avenir plus serein.

Proximus figure également dans la sélection de KBC. L’arrivée en avril prochain d’un nouveau patron chez KPN a relancé le moulin aux rumeurs d’un éventuel rachat de l’opérateur belge. Recticel  et RealDolmen complètent la liste.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés