Paralysie budgétaire: Wall Street stoïque

Photo AFP ©AFP

Ceux qui attendaient un effondrement en sont pour leurs frais. Les investisseurs américains sont restés stoïques face à la fermeture partielle des services publics provoquée par l’absence de compromis au Congrès sur le budget. Les trois indices majeurs clôturent dans le vert.

La Bourse de New York a terminé en hausse mardi malgré le "shutdown", la fermeture de nombreuses administrations fédérales, une crise spectaculaire qui n'empêche pas Wall Street d'entamer le quatrième trimestre sur une note positive.

L'indice Dow Jones des 30 principales valeurs vedettes de la cote a gagné 0,41 %, à 15.191,96 points. Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence des gérants, a pris 0,8 % à 1.695,02 points et le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a progressé de 1,23 % à 3.817,98 points, son plus haut du jour.

La bonne performance de valeurs phares du secteur technologique a dopé le moral des investisseurs. Apple, gagne ainsi 2,33 %, porté par un tweet de l'investisseur activiste Carl Icahn expliquant avoir plaidé, lors d'un dîner avec Tim Cook, le PDG du groupe, en faveur d'un plan de rachats d'actions de 150 milliards de dollars.

Le spécialiste de la recherche sur internet Yahoo! s’adjuge quant à lui 3,4% après le relèvement par les analystes de Citigroup de leur objectif de cours. Son concurrent Google, qui semble faire des progrès dans son bras de fer avec les autorités européennes de la concurrence, gagne 1,24 %.

Côté industriel, le laboratoire Merck bénéficie de l’annonce de la suppression de 8.500 emplois dans le cadre d’un vaste plan d’économies. Il clôture en progression de 2,37 %. Fort de ventes meilleures que prévu en septembre, Ford Motor gagne quant à lui 1,9 %. A l'inverse, General Motors cède 0,17 % en réaction à la chute de 11 % de ses ventes sur le mois écoulé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés