Pourquoi l'action De Rouck Geomatics est-elle suspendue?

©Photo News

Dans l'attente d'informations sur la révocation de la réorganisation judiciaire par le tribunal de Nivelles, le régulateur des marchés financiers, la FSMA, a suspendu le cours.

La cotation de l'action De Rouck Geomatics sera suspendue à la Bourse de Bruxelles, à partir de 15h30, jusqu'à ce qu'un communiqué soit publié.

La direction de la société tente pour l'heure d'avoir davantage d'informations sur les conséquences éventuelles de la révocation de la première réorganisation judiciaire. Dans l'attente de plus d'éclaircissements, le régulateur des marchés financiers, la FSMA, a décidé de suspendre la cotation du titre.

A l'origine de cette suspension, l'article paru dans "L'Echo" qui révélait vendredi que le tribunal de commerce de Nivelles a, il y a une semaine, prononcé la révocation de la première réorganisation judiciaire (PRJ) déposée à Nivelles et homologuée par un jugement du 12 avril 2010.

"Je ne suis pas au courant de ce jugement", nous a déclaré Alain Van Gelderen, le patron de De Rouck Geomatics.

3% de la valeur initiale

Au cours de sa première PRJ, De Rouck avait réussi à faire retomber l’ensemble de ses dettes à 30% de leur valeur initiale. Deux ans plus tard, comme la loi sur la continuité des entreprises le permettait à l’époque elle a changé depuis , De Rouck a déposé une deuxième PRJ à Bruxelles. Cette deuxième opération avait permis de ramener les dettes à 10% du résultat du premier plan. Soit 10% de 30%: les dettes ne valaient plus que 3% de leur valeur initiale!

A priori, la révocation de ce premier plan pourrait permettre aux créanciers touchés par les deux plans de voir leurs créances remonter à 10% de leur valeur initiale, soit une amélioration de 7%!

L’État, qui n’a jamais digéré d’avoir vu sa créance rabotée par deux demandes consécutives de réorganisation judiciaire de De Rouck, a également attaqué la validité de l’homologation du deuxième plan. Après avoir perdu en appel, l’État devrait aller en cassation sur ce point.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés