Quatre fois plus d'actions Hamon

©Hamon

Le nombre d'actions composant le capital d'Hamon est passé de 27 millions à 114 millions. La Région wallonne est devenue majoritaire.

Lors de la reprise de sa cotation ce mercredi début d’après-midi, l’action Hamon est repartie de plus belle à la baisse. Elle a achevé la séance sur une chute de 24,66% à 0,56 euro.

En cause, l’annonce par la société via un communiqué de l’absence d’intérêt des investisseurs pour les droits qui n’avaient pas été exercés au cours de sa toute récente augmentation de capital. Hamon avait mis en vente 6.947.939 scrips via une procédure de bookbuilding (constitution d’un livre d’ordres) accélérée dans le cadre d’un placement privé.

Le scrip représente le droit de préférence que dispose l’actionnaire lors d’une opération d’augmentation de capital. Entre le 26 janvier et le 9 février inclus, Hamon avait procédé à une telle opération. Un droit représenté par un coupon attaché à l’action permettait de souscrire à 6 nouvelles actions au prix de 0,50 euro par action.

La Sogepa majoritaire

C’est ce droit que des actionnaires n’avaient pas exercé, et que Hamon a cherché à vendre aujourd'hui à leur profit. Du fait que le produit net du placement d’un scrip est inférieur à 0,01 euro, ce montant ne sera pas distribué à leurs détenteurs, indique Hamon, conformément aux dispositions du prospectus.

94.532.034
.
94.532.034 actions nouvelles ont été créées portant à 117.235.312 le nombre total de titres représentant le capital de la société.

De ce fait, rappelle la société basée à Mont-St-Guibert et qui est active dans la fabrication de cheminées industrielles et de systèmes d’épuration des gaz polluants, 69,4% du montant maximum de l’augmentation de capital a été souscrite pour un montant total de 47.266.017 euros. Un montant largement supérieur aux 38,6 millions qui était le minimum requis pour rendre l’augmentation de capital effective. 94.532.034 actions nouvelles ont ainsi été créées portant à 117.235.312 le nombre total de titres représentant le capital de la société et à 65,6 millions d’euros sa valeur en Bourse.

Suite à cette opération, la Région wallonne via la Sogepa est devenue l’actionnaire majoritaire d’Hamon, avec une participation de 51,21%. Suivent Fortis, ING et KBC qui contrôlent ensemble 13,81% et Sopal avec une société qui agit de concert avec elle qui possède 14,34% du capital. La Sogepa a participé à hauteur de 25 millions d’euros à l’augmentation de capital, les trois banques de 8,7 millions d’euros, Sopal et son complice 4,2 millions d’euros.

Rebond de l’obligation

Si en Bourse l’action Hamon a souffert mercredi de l’effet de dilution, il reste que la recapitalisation du groupe a l’heur de rassurer les investisseurs. En témoigne l’évolution de l’obligation (coupon de 5,5%) émise par la société en 2014 et arrivant à maturité en 2020. Sa cotation est remontée de 48,5% à fin décembre 2017, à 68,5%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content