Record des taux irlandais à 10 ans

La chambre de compensation européenne LHC. Clearnet a décidé de porter ses appels de marge pour traiter des obligations irlandaises à 45% des positions nettes. Il s'agit d'une troisième hausse en l'espace de quinze jours. Cette annonce a contribué à faire bondir les taux d'emprunts irlandais à 10 ans. Ils ont dépassé, pour la première fois, le seuil des 9%.

LCH.Clearnet a encore relevé ses appels de marge sur les obligations irlandaises, pour la troisième fois en quinze jours.  La chambre de compensation européenne a ainsi porté ses appels de marge sur les emprunts d’Etat irlandais à 45 % des positions nettes (contre 30 % depuis le 17 novembre). Elle justifie cette décision par la nécessité de "tenir compte de l’écart de rendement entre les obligations souveraines irlandaises et allemandes".

Cette annonce a contribué à faire grimper les taux des obligations irlandaises à 10 ans, alors que les marchés s’étaient déjà montrés déçus par les modalités du plan de rigueur irlandais. Ils ont progressé de 10 points de base, dépassant en séance le record de 9 %.

Cure d'austérité


L'Irlande a dévoilé mercredi un plan de rigueur draconien visant à diviser par dix un déficit public astronomique. Le gouvernement a annoncé pour 15 milliards d'euros de mesures de rigueur d'ici à 2014, ce qui représente près de 10% du Produit intérieur brut avec dix milliards qui proviendront d'économies budgétaires et cinq de hausses d'impôts.

Ce plan a été présenté comme un préalable incontournable à l'octroi de l'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, qui devrait tourner autour de 85 milliards d'euros.

Les investisseurs restent toutefois inquiets en raison de la crise sociale et politique qui couve avec la convocation d'élections anticipées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés