Remontée prudente des Bourses en Europe

©REUTERS

Les marchés tentent de se remettre de leur chute de la veille. Mais la prudence des investisseurs contient leur remontée.

Nourri par la bonne tenue des valeurs bancaires dans la matinée, le rebond des marchés a fait long feu en Europe. La prudence affichée par les investisseurs dès les premières transactions à la Bourses de New York, a tempéré le regain d'optimisme des intervenants en Europe. Du coup, les indices, qui affichaient des gains proches du pour-cent dans la matinée, sont revenus en arrière. Certains d'entre eux ont même achevé la journée sur un bilan négatif.

 

La prudence des investisseurs fait suite à la publication d'indicateurs économiques suscitant toujours la perplexité au sujet de la vigueur de la reprise économique dans le monde. Parmi ces indicateurs, on retient, outre le PMI de Chicago, le rapport ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis.
On apprend ainsi que les créations nettes d'emplois dans le privé ont chuté de 77%
en juin par rapport à mai aux Etats-Unis, avec seulement 13.000 nouveaux postes, selon une enquête du cabinet de conseil en ressources humaines ADP publiée mercredi. Il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour des opérateurs en quête d'indications sur l'état du marché du travail américain avant la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage, indicateur majeur pour évaluer la vigueur de la reprise américaine.

En clôture, alors que le Dow Jones de Wall Street accusait au même moment une hausse de 0,3%, l'indice DJ Stoxx 600 affichait un repli de 0,32% à 243,04 points. Amsterdam lâchait 0,7 %, mais Paris gagnait 0,29%, Francfort 0,23% et Londres un modeste 0,10%.
Au niveau sectoriel, les soins de santé (+1% en moyenne) et les actions bancaires (+0,7%) ont été les gagnants des séances sur le Vieux Continent. Par contre, les secteurs de la distribution (-1,3%) et des matières premières (-2,8%) ont encore été délaissées.

A Bruxelles, l'indice Bel 20, qui a évolué entre 2.373,1 et 2.403,2 durant la séance,  a terminé sur une hausse insignifiante de 0,17% à 2.386,53 points. Bekaert était lanterne rouge de l'indice avec un recul de 2,66%. A l'inverse, KBC a signé la meilleure performance de l'indice avec une progression de 2,26%, suivi de AvH (+1,56%). La banque KBC va fermer son unité de recherches à Londres, spécialisée dans les marchés émergents européens. Ce service sera rapatrié à Bruxelles.
A contre-courant dans son secteur en Europe, Dexia a cédé 2,07% à 2,89 euros. A partir de ce jeudi, la banque ne bénéficiera plus de la garantie des Etats français et belges, une garantie qui lui avait été attribuée lors de la crise financière, à l'automne 2008.
Parmi les autres valeurs en vue, Option s'envolait de 7,02 % et Montea , qui avait chuté de 6,96% la veille, reprenait 3,17%.

La Banque centrale européenne (BCE) a alloué un montant record de 131,9 milliards d'euros de liquidités aux banques en zone euro. La BCE a annoncé le résultat de cette opération qui survient un jour avant l'arrivée à échéance d'un prêt record de 442 milliards d'euros à plus d'un millier de banques de la zone euro. Les investisseurs craignent que la fin de cette opération ne provoque un brusque assèchement de la liquidité et ne grippe le marché interbancaire.

Notons encore que sur les marchés obligataires, les rendements à 10 ans ont dans l'ensemble peu varié, tandis qu'au rayon des changes, l'euro se redressait de 0,81% à 1,2289 dollar. A Londres enfin, le baril de Brent évoluait peu également. Celui pour livraison en aôut se tassait en début de soirée de 0,24% à 75,24 dollars.


AGENDA

USA

- Les créations nettes d'emplois dans le privé ont chuté de 77% en juin par rapport à mai aux Etats-Unis, avec seulement 13.000 nouveaux postes, selon une enquête du cabinet de conseil en ressources humaines ADP publiée mercredi.
- Activité économique de la région de Chicago juin: La croissance de l'activité économique dans la région de Chicago, l'une des plus industrialisées des Etats-Unis, a continué de ralentir en juin mais un peu moins qu'attendu, montre mercredi l'enquête mensuelle de l'institut ISM auprès des directeurs d'achats. L'indice PMI a reculé à 59,1 contre 59,7 en mai.
- Stocks hebdo de pétrole brut aux USA: Les stocks de pétrole brut ont diminué bien plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que ceux d'essence ont connu une augmentation inattendue, a indiqué mercredi le département américain de l'Energie (DoE).
- Allocation en devises des réserves de changes mondiales au premier trimestre
- Intervention du président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart, sur le thème des "prévisions économiques" (19h30)
- Début de l'audition de la commission d'enquête indépendante sur la crise financière (FCIC) sur le thème "Le rôle des produits dérivés dans la crise financière"

Zone euro
- L'inflation a ralenti pour la première fois depuis quatre mois en juin dans la zone euro, à 1,4% sur un an, selon une première estimation publiée mercredi par l'office européen des statistiques Eurostat. C'est un niveau moins élevé que prévu par les économistes interrogés par l'agence financière Dow Jones Newswires qui tablaient sur 1,5%.

Allemagne
- Le chômage a marqué un nouveau recul en Allemagne au mois de juin, selon des chiffres publiés mercredi et qui apportent une nouvelle preuve de la vigueur du marché du travail dans la première économie européenne. Le taux de chômage brut, qui fait référence dans le débat public, est passé à 7,5%, contre 7,7% encore en mai, a annoncé l'Agence pour l'emploi.

Espagne
- Le déficit des comptes courants de l'Espagne s'est creusé en avril à 5,206 milliards d'euros contre 4,481 milliards d'euros un an plus tôt, a annoncé mercredi la Banque d'Espagne.

Italie
- L'indice de confiance des entreprises manufacturières a connu un léger repli au mois de juin en Italie mais les chefs d'entreprises affichent leur optimisme pour les mois à venir, a annoncé mercredi l'institut d'études Isae dans un communiqué.
L'indice s'est établi à 96,1 points contre 96,4 points en mai. Il ressort donc en dessous des attentes des économistes qui misaient sur 96,4 points.
- L'inflation a ralenti en juin en Italie à 1,3% sur un an contre 1,4% en mai, selon une première estimation publiée mercredi par l'Institut national de la statistique Istat. L'inflation, qui avait déjà ralenti en mai à 1,4% contre 1,5% en avril, retrouve ainsi son niveau de janvier.

VALEURS A SUIVRE

AEDIFICA
Assemblée générale extraordinaire, à 15h

DEXIA
Ce 30 juin, Dexia est complètement sorti du mécanisme de garantie des États sur ses financements, mis en place en octobre 2008. Cette sortie s’est faite de façon progressive. Dexia avait déjà renoncé en octobre 2009 à la garantie pour les contrats d’une échéance inférieure à un mois ou à échéance indéterminée.

MONTEA
La Banque Degroof a abaissé son objectif de cours sur la valeur à 24,50 euros contre 27,00 euros avant. L'avis passe à "accumuler" contre "conserver" avant.

SOFINA
Entre le 24 et le 29 juin, le holding a procédé à une série de rachats d'actions propres. Au total, Sofina a ainsi racheté 107.000 actions pour un total de 6,969400 millions d'euros, soit un prix moyen de 65,13 euros par action.

BELGACOM / MOBISTAR
L’IBPT a adopté la décision visant à réduire les tarifs de terminaisons sur les réseaux mobiles afin d’aboutir à un tarif de 1,08 €cent/min au 1er janvier 2013. La décision de l’IBPT vise aussi à mettre fin au régime d’asymétrie tarifaire entre les 3 opérateurs mobiles actifs en Belgique.
Cette décision, qui s’inspire des recommandations européennes en vue de stimuler davantage le marché intérieur, devrait entraîner une forte baisse des prix de détail, au bénéfice des consommateurs belges, et stimuler une saine concurrence entre opérateurs fixes et mobiles pour l’offre de produits convergents.
La première réduction -de près de 50%- interviendra dès le 1er août prochain, les suivantes au 1er janvier de chaque année, et ce jusqu'en 2013.

GIMV
- La Gimv qui tient ses assemblées générales ordinaire et extraordinaire a annoncé qu'elle avait investi 27,6 millions et désinvesti 13 millions d'euros au cours des premiers mois de l'exercice 2010-2011.
- Pour rappel, le conseil d'administration de la société régionale d'investissement flamande proposera la distribution d'un dividende brut de 2,40 euros par action, soit 1,8 euro net. Ce dividende sera mis en paiement à partir du 8 juillet prochain.

BEFIMMO
Transactions croisées : Vivaqua a vendu en vente publique son siège social de la rue aux Laines à Bruxelles – l’acheteur est la sicafi Befimmo. Vivaqua a par ailleurs racheté pour 51 millions d’euros l’Empress Court, un immeuble en rénovation, l’ancien immeuble “Telex” de la RTT, faisant partie du portefeuille de Befimmo.
Cette cession, lorsqu'elle sera finalisée, devrait générer un résultat de l'ordre de 0,70 euro par action pour Befimmo.

ATENOR
Atenor s'est vu délivrer par la Ville de Bruxelles le permis pour le complexe Premium, qui s'élèvera en face des entrepôts Tours & Taxis. Le complexe urbain comprendra notamment une tour de 140 mètres de haut, une des plus hautes d'Europe.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés