Séance en dents de scie à Tokyo

©REUTERS

Tokyo a terminé la séance de mardi, la première de la semaine, en petite hausse de 0,17%, après avoir fait du yo-yo toute la journée. Ce mouvement oscillatoire serait dû à l'évolution en dents de scie du dollar vis-à-vis du yen, selon des courtiers.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mardi, la première de la semaine, en petite hausse de 0,17%, après avoir fait du yo-yo toute la journée au gré des variations des monnaies.

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 23,80 points à 14.225,37 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part perdu 0,04% (-0,45 point) à 1.182,58 points. La journée a été moyennement active avec 2,63 milliards de titres échangés sur le premier marché.

La place tokyoïte était fermée lundi, journée fériée au Japon.

Le Nikkei avait débuté la séance de mardi en hausse de près de 1%, puis perdait autant dans la matinée, avant de se reprendre un peu.

Ce mouvement oscillatoire serait dû à l'évolution en dents de scie du dollar vis-à-vis du yen, selon des courtiers. Quand le billet vert monte, les acteurs de la Bourse de Tokyo ont tendance à acheter des titres de groupes exportateurs, poids lourds de la cote, et au contraire à les vendre lorsque la monnaie américaine fléchit.

Or, mardi, le dollar était agité, tout en se maintenant dans une fourchette autour de 98,50 yens. Il a fini en petit repli face à la monnaie nippone par rapport aux cours observés avant l'ouverture du marché tokyoïte, mais la vigueur de Wall Street la veille et des spéculations sur des bons résultats d'entreprises ont fini par l'emporter et le Nikkei par terminer en territoire positif.

Auv valeurs,

  • on retiendra la chute vertigineuse de l'action du deuxième constructeur d'automobiles nippon, Nissan, qui a plongé de 10,40% à 861 yens à cause d'une révision négative de ses prévisions de résultats financiers annuels.
  • Le titre du fleuron de l'électronique Sony avait subi le même sort vendredi au lendemain d'une dégradation de ses estimations de revenus et profits annuels. Toutefois, mardi, l'action Sony a repris un peu de terrain (+0,06% à 1.669 yens) malgré une menace d'abaissement de note émise vendredi par l'agence Moody's qui pourrait reléguer le groupe en catégorie spéculative.
  • Par ailleurs dans le domaine de l'automobile, Toyota a perdu 0,16% à 6.320 yens, l'action Honda est pour sa part restée inchangée à 3.930 yens.
  • Du côté des valeurs technologiques, très sensibles aux fluctuations des changes, le titre Panasonic a perdu 2,01% à 1.025 yens, Canon 0,49% à 3.065 yens et Sharp a chuté de 4,79% à 278 yens.
  • L'action du pionnier des jeux vidéo Nintendo a en revanche grimpé de 5,42% à 11.660 yens, sans doute grâce à l'annonce de la sortie en février prochain d'un nouveau jeu Dragon Quest Monters 2 spécialement conçu par Square Enix pour la console de poche 3DS de Nintendo, ce qui pourrait doper ses ventes.
  • Le titre du groupe de télécommunications SoftBank, très apprécié ces derniers temps du fait de résultats financiers records et d'une croissance rapide, a encore augmenté de 2,12% à 7.710 yens, ce qui ne fait que renforcer sa place de deuxième capitalisation de la Bourse de Tokyo, derrière Toyota mais devant la méga-banque Mitsubishi UFJ Financial Group.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés