Sipef entend réduire son endettement

©REUTERS

L'année 2016 devrait se clôturer pour Sipef sur un résultat récurrent en croissance. Le groupe pâtit toutefois de la faiblesse du marché de l'huile de palme.

Un vent de positivisme se dégage chez Sipef . L'entreprise, active notamment dans la production d'huile de palme, table sur un bénéfice récurrent en croissance pour son exercice 2016.

"Compte tenu de l’augmentation des bénéfices attendus et de la réduction du budget d’investissement pour cette année, nous devrions pouvoir réduire encore notre modeste endettement en fin d’année", précise encore l'entreprise dans un communiqué.

Pour le trimestre, Sipef affirme que le marché de l'huile de palme a souffert d'une faiblesse des prix liée à une demande réduite au niveau mondial. Le marché était également dans l’attente de récoltes de soja annoncées exceptionnelles aux États-Unis. "Le redressement en huile de palme est donc le bienvenu pour reconstituer les stocks, mais à l’approche de 2017, ceux-ci seront bien plus faibles que l’année précédente", déclare la direction de Sipef.

Dans le segment du caoutchouc, une stabilité est de mise avec une demande restée "terne". "Suite à la cession des plantations de caoutchouc en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le total des volumes annuels produits sera en baisse par rapport à 2015, mais les surfaces d’Agro Muko à Bengkulu, en particulier, assureront malgré tout une croissance supplémentaire en Indonésie", rassure-t-on chez Sipef.

Statu quo également en matière de production du thé noir au Kenya. "Le prix et la demande semblent en équilibre, si bien que les prix ont peu varié sur cette période", lit-on par ailleurs. Le groupe s'attend toutefois à un volume de production record sur une période de 5 ans.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés