Tokyo clôture en baisse de 0,67%

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de jeudi en baisse de 0,67% dans un marché inquiet pour la situation financière de l'Espagne.

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de jeudi en baisse de 0,67% dans un marché inquiet pour la situation financière de l'Espagne.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a abandonné 67,75 points à 9.999,40 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté perdu 4,90 points (-0,55%) à 887,48 points.

L'activité a été faible avec 1,50 milliard d'actions échangées sur le premier marché.

Des investisseurs qui avaient ignoré depuis une semaine les problèmes des pays européens se sont de nouveau inquiétés pour leur santé budgétaire, des rumeurs indiquant que l'Espagne pourrait faire appel, comme la Grèce, aux fonds de sauvetage récemment mis en place sur le Vieux continent.

Leur réaction a mis fin à cinq séances de hausse consécutive du Nikkei, qui avait clôturé mercredi au-dessus de la barre symbolique des 10.000 points pour la première fois depuis le 20 mai.

Les premiers à souffrir ont été les groupes exportateurs, touchés par un effritement de la monnaie unique européenne face à la monnaie japonaise. En séance, l'euro s'est échangé autour de 112 yens, un niveau particulièrement bas qui réduit la valeur des profits rapatriés de l'étranger par les firmes de l'archipel.

Les constructeurs automobiles en ont fait les frais: Nissan a lâché 1,43% à 688 yens, Honda 0,8% à 2.736 yens et Toyota, touchée en outre par une courte grève d'ouvriers chinois d'un de ses fournisseurs, a perdu 1,05% à 3.295 yens.

Les fabricants d'électronique sont repartis aussi à la baisse: Panasonic a dévissé de 2,63% à 1.223 yens, Sony de 2,84% à 2.564 yens, Pioneer de 2,45% à 319 yens et Canon de 1,55% à 3.820 yens.

Les groupes de technologies et informatiques Fujitsu et Toshiba ont en revanche profité de l'annonce de la fusion de leurs activités de téléphones portables pour grimper respectivement de 1,02% à 593 yens et de 0,83% à 487 yens.

Déjà haussière mercredi, la maison de commerce Mitsui a poursuivi sa remontée, gagnant 2,19% à 1.165 yens, nombre d'investisseurs jugeant son titre sous-évalué. L'action Mitsui avait plongé précédemment à cause de BP, le groupe pétrolier avec qui elle est en affaires restant englué dans ses problèmes de marée noire dans le golfe du Mexique.

Le spécialiste des jeux vidéos Nintendo a continué sa progression entamée depuis la présentation de la nouvelle version 3D de sa console portable DS, des investisseurs espérant y voir de nouvelles perspectives pour le secteur. Son action a gagné 5,17% à 27.890 yens.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés