Publicité

Tokyo clôture en hausse, à la faveur du recul du yen

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en hausse de 0,90% à la faveur d'un recul du yen face au dollar et à l'euro, les gains étant toutefois limités par des indicateurs mitigés pour l'économie nippone.

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en hausse de 0,90% à la faveur d'un recul du yen face au dollar et à l'euro, les gains étant toutefois limités par des indicateurs mitigés pour l'économie nippone.
A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a gagné 91,23 points à 10.232,33 points.
L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté grimpé de 8,29 points (0,94%) à 887,39 points.
L'activité a été plutôt faible, avec 1,93 milliard d'actions échangées sur le premier marché.
La baisse du yen enregistrée la veille sur les marchés européens et américains a été accueillie avec soulagement. Le dollar, qui valait quelque 82,50 yens mardi à Tokyo, s'est échangé à près de 84 yens mercredi pendant l'ouverture de la Bourse. L'euro est de son côté passé d'environ 110 yens mardi à près de 111 le lendemain.
Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les entreprises japonaises opérant à l'étranger, dont la valeur des profits rapatriés dans l'archipel est réduite par un yen trop vigoureux.
La devise nippone cote depuis plusieurs mois à proximité de son plus haut niveau en 15 ans face au billet vert et en 9 ans face à la monnaie unique européenne.
Le marché tokyoïte a par ailleurs été encouragé par l'accord conclu entre le président Barack Obama et les républicains aux Etats-Unis, prévoyant une prolongation d'allègements fiscaux pour les contribuables les plus riches, une décision perçue comme un encouragement à la croissance par les opérateurs.
La progression des cours a toutefois été limitée par la publication dans la matinée de statistiques décevantes concernant l'économie japonaise: les commandes de biens d'équipement ont reculé en octobre par rapport à septembre et l'excédent courant n'a progressé que légèrement en octobre par rapport à octobre 2009.
Après quelques semaines de bonne tenue du Nikkei, des investisseurs commencent en outre à s'inquiéter d'un retour de bâton, d'autant que les perspectives de la croissance mondiale restent incertaines.
"Il y a des signaux techniques inquiétants, le marché semble surchauffer", a expliqué Takashi Ushio, gestionnaire à la maison de courtage Marusan Securities, cité par Dow Jones Newswires.
Parmi les poids lourds de la cote, les constructeurs automobiles ont rebondi après plusieurs séances décevantes: Toyota est monté de 0,77% à 3.280 yens, Honda de 1,95% à 3.135 yens, Nissan de 0,87% à 815 yens.
Même évolution chez les fabricants d'électronique, sensibles eux aussi aux variations des devises: Sony a crû de 1,88% à 3.040 yens, Panasonic de 1,19% à 1.190 yens, Canon de 0,74% à 4.085 yens et Sharp de 1,47% à 828 yens.
Les groupes sidérurgiques ont continué leur remontée amorcée la semaine dernière, certains analystes jugeant leurs titres sous-évalués: Nippon Steel a pris 1,40% à 288 yens, JFE Holdings 2,06% à 2.771 yens et Kobe Steel 2,45% à 209 yens.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés