Tokyo clôture en nette hausse de 1,40%

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en nette hausse de 1,40%, grâce au repli du yen et à une envolée des valeurs bancaires.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a grimpé de 136,03 points à 9.830,52 points, son plus haut niveau de clôture depuis le mois de juin.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté gagné 13,03 points (1,55%) à 852,98 points.

L'activité a été moyenne, avec 2,21 milliards d'actions échangées sur le premier marché.

La poursuite du repli du yen face au dollar a soulagé les investisseurs, une devise japonaise trop forte réduisant la valeur des profits rapatriés dans l'archipel par les exportateurs nippons.

Le yen a évolué ces dernières semaines à proximité de son plus haut niveau depuis 1945 face au dollar, mais a légèrement baissé depuis la semaine dernière. Le billet vert a coté près de 82 yens à Tokyo, alors qu'il avait avait approché la barre des 80 yens il y a quelques jours.

"A moins que le dollar ne chute sous son plus bas (depuis 1945) de 79,75 yens, les acteurs du marchés considèrent que la tendance haussière du yen s'est apaisée", a expliqué Hiroyuki Fukunaga, PDG de la société Investrust, cité par Dow Jones Newswires.

Sensible à l'évolution des devises, les titres des constructeurs automobiles ont fortement progressé : Toyota de 2,31% à 3.055 yens, Nissan de 1,94% à 790 yens et Honda de 1,85% à 3.030 yens.

Parmi les fabricants d'électronique, Sony est monté de 1,25% à 2.749 yens, Canon de 3,10% à 3.995 yens, Sharp de 2,41% à 807 yens. Panasonic n'a en revanche pris que 0,17% à 1.193 yens.

Les valeurs bancaires se sont envolées, grâce à un article du Financial Times selon lequel les pays riches et émergents du G20 s'apprêteraient à sortir une liste d'une vingtaine d'institutions financières et à demander aux régulateurs nationaux d'être particulièrement attentifs à ces établissements.

Les banques nippones ne seraient pas concernées au premier chef, ce qui a permis à Mizuho Financial Group de gagner 7,63% à 127 yens, Mitsubishi UFJ Financial Group prenant 4,24% à 393 yens, Sumitomo Mitsui Financial Group 5,86% à 2.512 yens et le groupe de services financiers Nomura 4,44% à 447 yens.

La séance est restée par ailleurs bien orientée à la faveur de la publication ces derniers jours de résultats trimestriels très encourageants des sociétés nippones.

Parmi ces firmes, le géant des télécommunications NTT a gagné 4,00% à 3.900 yens et l'opérateur de téléphonie mobile NTT Docomo 2,12% à 139.800 yens.

Le producteur de boissons Kirin Holdings a bondi pour sa part de 5,72% à 1.145 yens, après la publication d'un papier du Wall Street Journal affirmant qu'il discutait avec Danone pour racheter son pôle eaux minérales.

Après s'être effondrée de près de 16% mardi, la petite compagnie aérienne japonaise Skymark Airlines a encore perdu 3,90% à 762 yens. Les investisseurs craignent une aggravation de ses finances, après son annonce d'achat de six très gros porteurs Airbus A380, dont deux en options.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés