Publicité

Tokyo portée par la Chine et le yen faible

©AFP

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en nouvelle hausse de 0,74%, grâce à des statistiques commerciales positives en Chine et toujours au yen affaibli qui entraîne des paris sur de bons résultats d'entreprises exportatrices.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a gagné 105,45 points pour finir à 14.285,69 points, son plus haut niveau de fermeture depuis le 18 juin 2008. Il avait déjà gagné plus de 3,5% mardi.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé pour sa part mercredi de 0,49% (+5,77 points) à 1.194,34 points.

L'activité a encore été très importante avec 3,92 milliards d'actions échangées sur le premier marché.

Les donneurs d'ordres ont apprécié le fait que la Chine ait enregistré au mois d'avril un excédent commercial de 18,2 milliards de dollars, un résultat supérieur aux attentes qui succède à un déficit surprise en mars, et qui du coup rassure les investisseurs sur la santé économique du géant asiatique.

S'ajoute à cela le maintien du dollar et l'euro à des niveaux élevés face au yen, ce qui favorise les entreprises exportatrices nippones sur les marchés extérieurs.

A la fermeture mercredi de la place tokyoïte, le dollar évoluait vers 98,97 yens et l'euro vers 129,70 yens, des cours nettement supérieurs à ceux pris en compte par groupes nippons dans leurs calculs de prévisions financières. Les investisseurs tablent de fait sur des hausses de revenus encaissés en devises étrangères.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés