Tous les analystes à l'achat sur Bekaert

©Photo News

Un calme relatif est revenu sur les consensus Bel 20, après un mois de mai particulièrement chaotique. Suite à la fin de la période des résultats trimestriels, les modifications ont été peu nombreuses, et la tendance est restée globalement identique à celle observée à la mi-mai.

Les cours des valeurs de l’indice Bel 20 se sont en moyenne appréciés de 2,1 %, avec Omega Pharma (+8,6 %), Solvay (+7,2 %), Ackermans (+6,5 %) et AB InBev (+6,1 %) figurant parmi les titres les plus dynamiques, tandis que Dexia (-8,9 %) et Mobistar (-9 %) ont affiché des reculs significatifs.

Dans le même temps, les objectifs de cours médians ont peu évolué (+0,6 %), avec les progressions les plus significatives enregistrées chez Bekaert (+5,7 %), KBC (+5,4 %), CNP (+2,9 %) et AB InBev (+2,4 %).

Dans le rouge, on retrouve les financières Dexia (-7,3 %) et Fortis (-1,5 %) ainsi que Cofinimmo (-2,6 %) ou UCB (-1,1 %).

Le potentiel haussier moyen a donc peu évolué, reculant de 1,5 % pour rester malgré tout au-delà de 15 %, ce qui reste de bonne augure si le pays ne s’enfonce pas dans une crise institutionnelle profonde dans les semaines qui viennent. Mobistar a enregistré la plus forte hausse de son potentiel (+8,7 %) tandis qu’Omega Pharma (-8,6 %) et Solvay (-7,2 %) enregistraient les plus fortes dégradations.

Comme le mois dernier, Delhaize est le seul groupe à avoir un potentiel négatif, et 13 des 20 valeurs ont un potentiel dépassant les 10 %, avec Ageas qui reste largement au-dessus du groupe.

Le pourcentage d’avis d’achats est remonté au-delà des 45 % tandis que le pourcentage d’avis de vente est resté pratiquement inchangé autour de 14 %.

Gagnants et perdants

Le potentiel haussier de Mobistar est repassé au-dessus de la barre des 10 % suite au fort recul du cours sur le mois écoulé. Le groupe télécom a notamment subi une baisse de rating de la part de Citigroup, et est généralement considéré comme étant le moins bien positionné par rapport à Belgacom et Telenet. Le contexte reste défavorable à la téléphonie mobile, tandis que le groupe ne propose pas d’offre groupée (téléphonie fixe et mobile, télévision, internet), qui est une des rares sources de croissance organique du secteur.

De son côté, Telenet a vu HSBC revenir en position d’achat sur le groupe, ce qui a remis le groupe dans une tendance positive après deux mois de dégradation.

La plus belle amélioration du consensus a toutefois été enregistrée par GDF Suez, avec notamment Merrill Lynch et d’UBS qui sont tous deux passés de "neutre" à "acheter". Les analystes soulignent que le groupe est bien exposé sur des marchés en dehors de la zone euro, et bénéficiera donc de l’affaiblissement de la devise européenne. Les signes de reprises sur les marchés du gaz et la faible exposition sur l’Europe du Sud constituent d’autres facteurs qui soutiennent ces recommandations plus positives.

Bekaert reste l’action préférée des analystes, la seule sur laquelle le consensus soit unanimement à l’achat. Plusieurs hausses d’objectifs ont encore été enregistrées sur le mois écoulé, notamment de 140 vers 155 euros chez la Banque Degroof ou de 156 vers 162 euros chez JP Morgan Cazonove.

La croissance du groupe devrait être forte grâce à l’exposition sur les marchés émergents, en particulier l’Asie et l’Amérique latine. En dépit de la forte hausse du cours sur les derniers mois, les analystes considèrent que la valorisation reste encore attractive par rapport au reste du secteur.

Le consensus sur AB InBev offre toujours du support à l’action avec plus de 50 % d’avis à l’achat. Le potentiel haussier s’est toutefois une nouvelle fois réduit, et l’objectif médian est aujourd’hui au niveau du cours.

L’"Investor Day" du groupe a entraîné plusieurs révisions d’objectif de cours (notamment ING, KBC Securities, Merrill Lynch), mais pas de grands mouvements qui auraient permis au titre de retrouver un peu de souffle. Il est donc probable que le titre fasse une pause dans l’attente des chiffres semestriels.

Frédéric Lejoint

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés