Une erreur de Deutsche Securities a provoqué une baisse des Bourses japonaises

L'opération a entraîné une perte de 1% de l'indice Nikkei 225 des valeurs à terme de la Bourse de Tokyo.

La société de courtage Deutsche Securities a reconnu mercredi avoir émis la veille, par mégarde, un ordre de vente pour un montant de 16.700 milliards de yens (150 milliards d'euros) à la Bourse japonaise d'Osaka, une erreur qui a provoqué une baisse des marchés japonais. La filiale de la banque allemande Deutsche Bank a lancé sans le vouloir mardi, juste après l'ouverture de la Bourse d'Osaka, une instruction de cession de près de 6 millions de contrats à terme.

"Il y a eu une erreur informatique dans notre système automatique et un ordre de vente a été envoyé de façon répétée", a expliqué Aston Bridgman, un porte-parole de Deutsche Bank. Le volume immense des offres cumulées a représenté dix fois le montant moyen des échanges quotidiens à la Bourse d'Osaka, la deuxième du pays. Atteint par répercussion, l'indice Nikkei 225 des valeurs à terme de la Bourse de Tokyo a perdu 110 points lors de la prise en compte de cet ordre, soit plus de 1%.

Les gendarmes des Bourses japonaises ont ouvert une enquête. "Dès que l'erreur a été identifiée, nous avons immédiatement annulé l'ordre pour 99,7% du montant de l'opération. Nous cherchons actuellement les raisons du problème du logiciel", a précisé M. Bridgman. Finalement, 55 milliards de yens (500 millions d'euros) de contrats seulement ont été effectivement vendus. La banque a procédé à cette opération en son nom propre, et pas pour le compte de clients.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés