Wall Street clôture en hausse avec Visa et McDonald's

©REUTERS

L'indice Dow Jones a pris 88,68 points, soit 0,49%. Le Nasdaq a avancé de 21,07 points (+0,42%).

La Bourse de New York   , a fini en hausse mercredi, à l'issue d'une séance volatile, le plan de redressement de McDonald's et la possibilité d'une entrée de Visa sur le marché chinois ayant contribué à contrebalancer une série de résultats décevants. L'indice Dow Jones a pris 88,68 points, soit 0,49%, à 18.038,27 points. Le S&P-500, plus large, a gagné 10,67 points, soit 0,51%, à 2.107,96 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 21,07 points (+0,42%) à 5.035,17 points. L'annonce en séance que les reventes de logements aux Etats-Unis avaient atteint en mars leur plus haut niveau en 18 mois, un signe encourageant pour le marché immobilier avant la saison des ventes de printemps, a soutenu la cote.

Visa est arrivés en tête du Dow Jones, avec un gain de 4,07%, et MasterCard s'est adjugé 3,91%, saluant toutes deux l'annonce par la Chine de l'ouverture prochaine de son marché de la compensation des transactions par cartes bancaires, une décision qui devrait permettre aux groupes étrangers du secteur d'accéder directement à un marché estimé l'an dernier plus de 6.000 milliards d'euros. L'action McDonald's est arrivée en deuxième position dans le Dow Jones, avec un gain de 3,13%, malgré des ventes en baisse au premier trimestre. Le nouveau directeur général doit présenter sa stratégie le mois prochain. De même, Coca-Cola  ,s'est adjugé 1,3% après avoir fait état de la première hausse de son chiffre d'affaires en neuf trimestres, grâce à la croissance de ses ventes en Amérique du Nord, son premier débouché.

A la baisse, Boeing  , plus forte baisse du Dow Jones,  a cédé 1,4% après un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes. Au total, les bénéfices des entreprises du S&P-500 sont attendus en baisse de 2,2% au premier trimestre et leur chiffre d'affaires global en recul de 3,1% selon les données Thomson Reuters, qui inclut les chiffres déjà publiés. Bon nombre de sociétés ont mis en avant l'impact défavorable de l'appréciation du dollar sur leurs perspectives de résultats. Le billet vert a pris environ 23% face à un panier de devises depuis le début de l'année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés