Wall Street finit au point mort

Poussé à l'ouverture vers le haut par le recul du nombre d'inscriptions au chômage la semaine passée aux Etats-Unis, le Dow Jones est retombé dans le rouge à la mi-journée. Dans un climat de prudence en attendant les statistiques mensuelles de l'emploi: le Dow Jones a finalement perdu 0,17% et le Nasdaq a gagné 0,13%.

La Bourse de New York a fini stable jeudi, malgré une actualité économique positive aux Etats-Unis, dans un climat de prudence en attendant les statistiques mensuelles de l'emploi: le Dow Jones a perdu 0,17% et le Nasdaq a gagné 0,13%.

Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average, qui avait fini la veille au plus haut depuis début mai, s'est replié de 19,07 points à 10.948,58 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a progressé de 3,01 points à 2.383,67 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a abandonné 0,16% (-1,91 point) à 1.158,06 points.

En légère hausse à l'ouverture, les indices de Wall Street sont rapidement revenus à l'équilibre, autour duquel ils ont passé le reste de la séance.

"On a eu un bon indicateur économique avec les demandes hebdomadaires d'allocations au chômage, et les ventes des magasins étaient positives", a constaté Marc Pado, de Cantor Fitzgerald.

Mais "le rebond du dollar", après avoir chuté à son plus bas niveau depuis février face à l'euro, "a constitué un catalyseur pour que le marché batte en retraite", a-t-il ajouté. Ces derniers temps, "le marché voit les bénéfices (d'un affaiblissement du dollar) pour les exportations et l'effet positif sur les prix des matières premières".

"Une fois que la volatilité liée à ces facteurs s'est calmée, le marché s'est stabilisé, dans un mode classique avant les chiffres de l'emploi", a-t-il jugé.
Les statistiques mensuelles du chômage aux Etats-Unis sont attendues vendredi avant l'ouverture de la place new-yorkaise.

En attendant, l'indicateur du jour a montré un recul inattendu du nombre de nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière.

Les investisseurs ont également été encouragés par la hausse de 2,6% des ventes des distributeurs américains en septembre, selon les chiffres d'une association du secteur, l'ICSC. Environ 80% des enseignes ont dépassé les attentes.

Le marché obligataire a fini sans direction. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est établi à 2,396% contre 2,399% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,713% contre 3,665% la veille.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés