Wall Street finit sur une note mitigée

La Bourse de New York a fini sans direction mercredi, incapable de maintenir les gains engrangés dans la séance après des indicateurs mitigés et sur fond d'incertitude persistante sur la zone euro et la Chine.

Le Dow Jones a perdu 0,14% mais le Nasdaq a gagné 0,25%.
Selon des chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a cédé 15,62 points à 11.007,88 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 6,17 points à 2.476,01 points.
L'indice élargi Standard & Poor's 500 de son côté a grignoté 0,02% (0,25 point) à 1.178,59 points.

Le marché a lutté tout au long de la séance pour se maintenir dans le vert, faisant preuve de faiblesse en toute fin de séance.
"Le marché est inquiet de voir les prix des matières premières reculer. Ils ont, avec le secteur bancaire, tiré le marché en baisse", a observé Peter Cardillo, d'Avalon Partners.

Principale inquiétude des investisseurs, la perspective d'un possible relèvement des taux d'intérêt en Chine, qui cherche à dompter son inflation.

Par ailleurs, l'incertitude n'a pas été complètement levée sur le cas de l'Irlande.
Le Premier ministre du pays, Brian Cowen, a indiqué qu'aucune décision sur un plan d'aide des banques du pays ne serait prise avant les discussions qui doivent s'ouvrir jeudi avec les experts de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

Par ailleurs les indicateurs publiés aux Etats-Unis n'ont pas été très encourageants.
Les départs de chantiers ont atteint en octobre leur plus bas niveau depuis avril 2009, tandis que la légère accélération des prix à la consommation n'a pas corrigé le très faible niveau de l'inflation.
"Cela joue en faveur de la Réserve fédérale, qui va poursuivre son intervention" afin de soutenir la croissance et les prix, a indiqué Peter Cardillo.

Côté valeurs, le secteur de la distribution a été soutenu par les résultats meilleurs qu'attendu de la chaîne Target (+3,88% à 55,62 dollars).

En revanche, les valeurs bancaires étaient à la traîne, sous pression dès que les problèmes de dette publique ressurgissent. Au sein du Dow Jones, Bank of America a abandonné 2,68% à 11,62 dollars et JPMorgan Chase 1,09% à 39,18 dollars.

L'agence financière Moody's a par ailleurs revu en baisse la note de Regions Financial Corporation (-6,42% à 5,54 dollars), qui "continue de faire face a des problèmes significatifs de qualité d'actifs".
Les autres banques régionales Fifth Third Bancorp (-2,29% à 12,39 dollars) ou encore KeyCorp (-3,76% à 7,68 dollars), se sont repliées dans son sillage.

Le groupe de conseil Booz Allen Hamilton (+13,24% à 19,25 dollars) a reçu un accueil chaleureux pour son retour en Bourse. Le prix d'introduction était de 17 dollars par action pour les 14 millions de titres proposés à la vente.

Le marché obligataire a toutefois résisté à la pression découlant de l'action de la Fed. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est tendu à 2,864% contre 2,847% mardi soir et celui du bon à 30 ans à 4,280% contre 4,257%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés