Publicité
Publicité

Wall Street termine dans le vert: la hausse des taux semble s'éloigner

Janet Yellen présidente de la Fed. ©Bloomberg

Malgré les mauvais chiffres de l'emploi publiés en fin de semaine dernière, tous les indicateurs on terminé en hausse à New York.

La Bourse de New York a terminé en nette hausse lundi, la perspective de voir la Fed patienter encore avant d'entamer le relèvement de ses taux l'ayant emporté sur la déception provoquée par les derniers chiffres de l'emploi.

Dans le rouge à l'ouverture, l'indice Dow Jones a gagné 117,61 points, soit 0,66%, à 17.880,85. Le S&P 500 a pris 13,66 points (+0,66%) à 2.080,62 et le Nasdaq a progressé de 30,38 points (+0,62%) à 4.917,32.

L'économie américaine n'a créé que 126.000 emplois le mois dernier selon le rapport mensuel du département du Travail publié vendredi, le chiffre le plus faible enregistré depuis décembre 2013, alors que le marché en attendait en moyenne 245.000.

Cette déception a amené bon nombre d'investisseurs à remettre en cause le scénario d'une première hausse des taux de la Fed cette année, et a fortiori dès le mois de juin. "Le week-end a permis aux investisseurs de voir l'aspect positif des mauvais chiffres de vendredi, à savoir que les taux ne remonteront probablement pas très vite", explique Rick Meckler, président de LibertyView Capital Management. "Conjugué au fait que c'est sans doute ce qui a conduit àune baisse du dollar, cela a conduit selon moi beaucoup de monde à passer de la vente à l'achat."

Tesla rebondit, Qualcomm souffre

Bon nombre d'investisseurs craignent que l'accumulation récente d'indicateurs mitigés ou franchement mauvais sur l'emploi, l'activité industrielle et la consommation reflète le fait que le ralentissement de l'économie ces derniers mois ait été plus marqué qu'anticipé jusqu'à présent et qu'il ait des retombées durables.

Mais ces indicateurs ont aussi pour effet d'apaiser en partie les inquiétudes suscitées par la vigueur du dollar et son impact sur les résultats des multinationales cotées. La saison des trimestriels démarrera symboliquement mercredi avec la publication des comptes du géant de l'aluminium Alcoa.

Lundi, l'indice ISM d'activité dans les services a montré que la croissance du secteur était tombée en mars à son plus bas niveau depuis le début de l'année tandis que l'indice des  directeurs d'achat (PMI) de Markit traduisait une accélération de cette croissance, au plus haut depuis août.

Côté valeurs, Tesla Motors a gagné 6,34% après avoir annoncé une hausse de 55% de ses livraisons au premier trimestre. L'éditeur de logiciels d'entreprise Informatica a pris 3,64%. Plusieurs sources ont rapporté à Reuters que deux consortiums de fonds d'investissement avaient présenté la semaine dernière des offres de rachat du groupe.

A la baisse, Qualcomm a abandonné 0,31%. Le fabricant de processeurs a souffert des informations selon lesquelles Samsung utilisait davantage ses propres puces pour fabriquer son nouveau modèle haut de gamme, le Galaxy S6.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés