Wall Street tourne le dos aux chiffres trimestriels

Supérieurs aux attentes, les résultats des sociétés américaines soutenaient l'élan acheteur. L'indicateur des prix aux logements n'y opposait aucune résistance. Mais le manque de confiance des consommateurs américains a eu tôt fait de réduire les gains initiaux.

Depuis que le moral des ménages des Etats-Unis est ressorti en berne, la Bourse new-yorkaise va à reculons. Les bons résultats du chimiste DuPont, du fournisseur de solutions d'impression Lexmark ou de Western Union n'ont pas réussi à endiguer le mouvement baissier. Vers 17h00, le Nasdaq perdait 0,43 % 2.286 points, le Dow jones 0,09 % à 10.515 points.

Wall Street était logiquement attendue en territoire positif, en réaction supposée aux bons résultats trimestriels des grands groupes américains.

Au menu macroéconomique, les investisseurs attendent l'indice de confiance du Conference Board, après la chute enregistrée par l'indice du moral des ménages publiés par l'Université du Michigan il y a dix jours. Ce dernier s'est replié en juillet à son niveau le plus bas depuis février. En cause, les fortes appréhensions quant au marché de l'emploi. L'indice de confiance des consommateurs s'est ainsi établi à 50,4 contre 54,3 en juin (revue de sa valeur initiale, 52,9), soit en dessous des prévisions d'analystes (51,0).

Par ailleurs, pour le deuxième mois consécutif, le prix des habitations individuelles a augmenté plus que prévu, soit 0,5 % en mai contre 0,6 en avril. Le niveau de l'indice S&P/Case-Shiller, mesurant les prix dans 20 métropoles américaines, reflète un niveau de ventes soutenu, toujours favorisé par le crédit d'impôt.

RESULTATS TRIMESTRIELS


Dupont a publié un bénéfice trimestriel pratiquement triplé et a revu à la hausse sa fourchette de prévisions pour l'ensemble de l'année. Le titre gagnait 4,74 % à 40,84 dollars à l'ouverture.

Lexmark a fait état d'une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice trimestriel et prenait 9,77% à 38,21 dollars dans les premiers échanges.

Western Union, le numéro un mondial de transfert d'argent, a fait état d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes des analystes, ce qui se traduit en avant-Bourse par une hausse de près de 2% du titre, qui avait terminé lundi à 16,68 dollars.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés