Xior va faire entrer les chambres d'étudiants à la Bourse de Bruxelles

©Ans Brys

La société spécialisée dans le logement estudiantin Xior a annoncé son intention de lever des capitaux lors d’une IPO qui aura lieu avant la fin de l’année.

La famille des SIR (sociétés immobilières réglementées) va s’agrandir, avec l’arrivée de Xior à la Bourse de Bruxelles. L’IPO devrait avoir lieu en décembre. Xior se distingue des autres SIR par le segment dans lequel il investit exclusivement: les logements d’étudiants. "Nous sommes un pure player", explique Christian Teunissen, CEO et cofondateur de la société, née en 2007. Le portefeuille de Xior atteint aujourd’hui 48 immeubles de kots pour une valeur de près de 200 millions d’euros, en Belgique et aux Pays-Bas. "En Belgique, nous ne sommes présents qu’en Flandre. Nous voulons encore nous développer dans les villes où nous sommes déjà présents, comme Anvers ou Gand, mais nous regardons aussi Bruxelles et la Wallonie".

"Nous avons besoin de capitaux pour financer notre croissance."
Christian Teunissen
CEO de Xior

Pourquoi une IPO? "C’est la prochaine étape. Nous avons besoin de capitaux pour financer notre croissance. Mais tout le management actuel reste à bord, ainsi que les actionnaires existants", explique Christian Teunissen. Avec Ben Van Loo, il détiendra 25% de Xior via la holding Aloxe, ce qui laisse donc 75% de free float. Les termes de l’IPO ne sont pas encore connus, mais il s’agirait d’une levée de capitaux de plusieurs dizaines de millions d’euros. Avec toutes les réserves d’usage, le management de Xior estime que le dividende distribué au titre de 2016 fournira un rendement brut d’environ 4,5%.

Localisation triple A

Xior annonce des loyers annuels de 11,8 millions d’euros, ce qui situe le rendement brut de son portefeuille à environ 6%.

Quant au choix des immeubles, "la localisation est le critère le plus important", souligne le CEO. Les kots ou studios de Xior présentent des standards de confort élevés. C’est une demande des étudiants, mais aussi une conséquence de l’évolution de la régulation en la matière. Les normes toujours plus sévères laissent d’ailleurs le champ assez libre aux professionnels du secteur comme Xior, les petits particuliers n’ayant plus toujours la possibilité d’adapter leurs biens en fonction de la législation qui évolue.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés