30 risques pour 2018 selon Deutsche Bank

©ANP

Les économistes de Deutsche Bank craignent un krach du bitcoin et une bulle de l'immobilier en Chine, au Canada, en Australie, en Suède et en Norvège.

En cette fin d’année, les analystes et économistes des banques multiplient leurs prévisions pour 2018. L’exercice est difficile, car leurs prédictions ne s’avèrent pas toujours correctes. Néanmoins, comme un bon vieux marronier, celles-ci reviennent année après année.

Deutsche Bank a relevé pas moins de 30 risques pour les marchés l’année prochaine susceptibles de raviver l’indice ViX, qui mesure la volatilité des marchés et évolue actuellement à un niveau plancher, mais aussi d’impacter négativement la croissance économique mondiale. Parmi la liste des 30 risques, les économistes de la banque placent un krach du bitcoin comme un élément déstabilisateur pour les marchés car les investisseurs pourraient perdre confiance. Ils s’inquiètent aussi des bulles sur l’immobilier en Chine, au Canada, en Australie, en Suède et en Norvège. Le sujet de l’inflation préoccupent aussi les économistes de Deutsche Bank en 2018, car celle-ci pourrait accélérer en Europe et aux Etats-Unis, et pousser les banques centrales à adapter leur politique monétaire plus rapidement que ne l’anticipent les marchés.

"Les investisseurs doivent se préparer pour une éventuelle petite correction des actions américaines."
Économistes de Deutsche Bank

"Les investisseurs doivent se préparer pour une éventuelle petite correction des actions américaines" écrivent les économistes de Deutsche Bank dans une note. "Ils n’ont plus connu de tel événement depuis longtemps" ajoutent-ils. Ils soulignent aussi que les risques politiques pourraient resurgir en 2018. Toutefois, la réforme fiscale américaine pourrait en revanche apporter des surprises positives sur les marchés selon eux.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect