6 nouvelles "boiler rooms" à éviter absolument

©Bloomberg

Le gendarme des marchés financiers met en garde les investisseurs belges contre 6 nouvelles sociétés qui approchent le public avec des propositions d’investissement alléchantes sans être agréées à cet effet.

Burton Mills, Hollis Kookmin Financial, Lambert & Sons Incorporated, Loeb Benson, Meadows Financial ou encore Schalom & Gerson. Ces six noms ne vous disent peut-être rien, mais c'est sous cette appellation que ces "nouvelles" sociétés tentent d'approcher le public belge pour lui proposer d’acheter des actions ou d’autres produits financiers. La prise de contact se fait souvent par téléphone et renvoie à un site internet qui ressemble à s'y méprendre à un réel opérateur financier. Seulement, dans l'arrière-cuisine de ces six sociétés, il y a des escrocs et les beaux rendements qu'ils vous promettent ne sont qu'illusion.

D'après la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers, les six sociétés en question appâtent les consommateurs au moyen d’un premier investissement, d’un montant limité, et qui s’avère très vite rentable. "Par la suite, il est demandé au consommateur d’investir chaque fois davantage", précise la FSMA, et "contrairement à la mise de départ, les nouveaux investissements sont déficitaires et/ou lorsque le consommateur souhaite récupérer son argent, cela s’avère impossible sans versements complémentaires."

"Même si les "boiler rooms" se présentent comme des prestataires de services agréés disposant d’un site web et de formulaires d’aspect professionnel, il s’agit d’une fraude et les services proposés sont fictifs ou sans valeur."
Le communiqué de la FSMA
.

"Les escrocs n’hésitent pas à mettre le consommateur sous forte pression le poussant à verser toujours plus d’argent", poursuit la FSMA. "Au final, le consommateur ne réussit jamais à récupérer les montants investis".

Et la FSMA de rappeler: "même si les "boiler rooms" se présentent comme des prestataires de services agréés disposant d’un site web et de formulaires d’aspect professionnel, il s’agit d’une fraude et les services proposés sont fictifs ou sans valeur".

En cas de doute, le gendarme des marchés tient à la disposition du public une série de recommandations pour éviter les fraudes du genre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect