AB InBev et bpost, vedettes du jour à la Bourse de Bruxelles

L'action de l'opérateur postal a bondi de 12% à la Bourse de Bruxelles en réaction à un premier trimestre de feu pour bpost qui lui permet de viser plus haut pour l'ensemble de l'année. ©BELGA

Les marchés européens ont terminé en petite hausse une séance nerveuse. À Bruxelles, les bulletins trimestriels d'AB InBev et de bpost ont conquis les investisseurs.

Après une ouverture en franche hausse, les indices européens ont lentement réduit la cadence, s'interrogeant toujours sur l'inflation et digérant une série de résultats d'entreprises globalement positifs.

Ceux d'AB InBev ont permis au Bel 20 (+0,08%) de clôturer de justesse dans le vert. Le brasseur de la Jupiler a moussé de 5,20% grâce à un premier trimestre mené tambour battant et après avoir confirmé le nom du successeur du CEO Carlos Brito.

Ailleurs en Europe, les indices ont effectué plusieurs passages de part et d'autre de l'équilibre. Paris (+0,28%) et Francfort (+0,01%) ont terminé quasi inchangés alors que le FTSE 100 de Londres a grappillé 0,40%. Le Stoxx 600 Europe, qui évolue à quelques unités de son record, a lâché de son côté 0,20%.

Le marché redoute l'impact de la pénurie des puces électroniques sur les comptes de Volkswagen.

À Wall Street, les indices pointaient timidement dans le vert à l'heure où les marchés européens ont refermé leurs portes et après un démarrage dans le désordre. Le secteur pharma était une nouvelle fois chahuté alors que plusieurs pays ont salué le souhait de l'administration Biden de lever les brevets pour les vaccins anti-Covid. Moderna, Novavax, BioNtech et, dans une moindre mesure, Pfizer ont plongé dans le rouge dès l'entame de la séance.

Volkswagen en panne

Sur les marchés européens, la publication de nombreux rapports trimestriels a animé les échanges. La Société Générale a avancé de 5,46%. La banque française a battu les attentes du marché grâce notamment à la croissance de ses revenus dans les activités de trading. Paris a aussi applaudi la maîtrise des coûts affichée par Société Générale, ce qui lui permet de dégager un bénéfice net de 814 millions d'euros. Il y a un an, le trimestre inaugural de la banque s'était soldé par une perte nette.

145
euros
Berenberg voit grand pour l'action Solvay. Son nouvel objectif de cours se situe à 145 euros, soit le prix le plus élevé affiché par tous les suiveurs du sociétaire du Bel 20 et une prime de plus de 30% par rapport au cours de clôture de mercredi.

Sur le marché parisien encore, les rapports trimestriels de Thales (+2,05%), Legrand (+3,56%) et Elis (+5,58%) ont également été bien accueillis. Mais ceux de la compagnie Air France-KLM, qui continue de souffrir de la crise sanitaire, ont en revanche été boudés. L'action a reculé de 2,61%.

Sur le marché francfortois, l'action Volkswagen (-2,57%) a réagi en deux temps à son bulletin du premier trimestre. D'abord en hausse pour féliciter le constructeur auto d'avoir retrouvé son rythme de croissance d'avant la pandémie avec un bénéfice net de 3,4 milliards d'euros. Une performance qui lui permet de relever ses perspectives pour cette année. Ensuite à la baisse, car le marché redoute l'impact de la pénurie des puces électroniques sur les comptes du premier constructeur européen.

Bpost crève l'écran

À Bruxelles, outre l'excellente journée d'AB InBev, les investisseurs ont pu apprécier la belle progression de Solvay (+1,72% à 112,65 euros).

Les suiveurs de l'action ont salué la faculté de bpost à dégager des bénéfices.

Le chimiste avait encore faim après sa grimpette de 4,5% signée la veille en réaction à ses résultats du premier trimestre. Solvay a vu ce jeudi pas moins de trois brokers relever leur objectif de cours. Le prix fixé par Berenberg, soit 145 euros, est la projection la plus élevée actuellement.

Hors Bel 20, la cote bruxelloise n'avait d'yeux que pour bpost. L'opérateur postal a bondi de 12,15% après avoir réussi à transformer le boom de l'e-commerce en profit au cours d'un premier trimestre marqué par un bond impressionnant de son résultat d'exploitation (+53%). De quoi relever ses attentes en la matière pour le reste de l'année.

Les suiveurs de l'action ont salué la faculté de bpost à dégager des bénéfices, mais ils espéraient voir des projections plus ambitieuses après de tels résultats. KBC Securities et Degroof Petercam ont tout de même remonté leur objectif de cours sur la valeur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés