Publicité
Publicité

Apple règne en maître dans le Top 10 mondial

©AFP

Le Top 10 des plus grosses sociétés cotées au monde a moins l’odeur du pétrole. Il fait désormais la part belle aux groupes technologiques.

Ça déménage beaucoup dans le Top 10 mondial des plus grosses sociétés au monde en termes de capitalisation boursière. Si l’on sait que des bénéfices que réalisent les sociétés et de la santé de leur bilan dépendent leur valeur en Bourse, la saison des publications de résultat en cours a encore été propice à quelques modifications sur ce plan.

Arrivé à la 1ère place de ce classement en 2012, Apple, qui est la société qui réalise le plus de bénéfice au monde, la conserve avec une valeur de 639 milliards de dollars à Wall Street. Près de 200 milliards le séparent de son plus proche poursuivant, Google. Le groupe internet qui pèse 457 milliards de dollars a réussi à doubler Microsoft (3e avec une valeur de 368 milliards), Berkshire Hathaway présidé par Warren Buffett, et Exxon.

©Mediafin

Exxon a longtemps dominé ce Top 10. Mais ne cesse depuis des mois de rétrograder. Chute des prix du pétrole, et donc des bénéfices, obligent. Le titre glisse à la 5e place. Alors que les compagnies pétrolières, comme Royal Dutch et BP, avaient coutume de squatter le Top 10, il n’en reste plus aujourd’hui que deux. PetroChina en est la seconde. Elle est aussi la seule représentante des Bourses chinoises, alors que celles-ci en comptaient trois au pire moment de la crise financière en 2009. À propos de cette crise, Wells Fargo, une des rares banques américaines à n’ avoir quasi pas été concernée, se positionne à la 6e place, devant PetroChina.

 

 

 

 

183 milliards de dollars
Avec une valeur boursière actuelle de 183 milliards de dollars (161 milliards d’euros), AB InBev pourrait bien s’offrir à terme un siège dans le Top 10 des plus grosses sociétés au monde.

 

AB InBev pointe son nez

Le Top 10 a désormais moins l’odeur du pétrole. Il fait désormais la part belle aux sociétés technologiques. Dernière à l’avoir intégré, Facebook s’est installée à la 10e place avec une valeur de 260 milliards de dollars. Le groupe avait été introduit en mai 2012 sur la Bourse du Nasdaq, pour un prix de… 38 milliards.

L’attribution d’un dividende est loin d’être primordiale pour accéder aux meilleures places de ce Top 10. Google, Berkshire Hathaway et Facebook n’en distribuent pas. Avant eux, Apple et Microsoft n’ont commencé à rémunérer leurs actionnaires qu’après avoir atteint le sommet du classement.

Parmi les anciens numéros un, General Electric occupe la 12e position et Walmart la 18e.

Enfin, pour ce qui concerne les groupes européens, Novartis (9e) est la seule à faire partie de ce club des géants mondiaux. Un club dont il n’est pas inimaginable que le belgo-brésilien AB InBev en fasse un jour partie. Le brasseur est la 26e plus grosse entreprise cotée au monde! Il affiche une capitalisation boursière de 183 milliards de dollars. La deuxième plus grosse société cotée à Bruxelles arrive en 437e position au niveau mondial. Il s’agit de KBC qui vaut 28 milliards de dollars. Notons qu’en 2009, GBL et Belgacom faisaient aussi partie du Top 500. Mais leur valeur en Bourse n’a pas suffisamment progressé pour se maintenir dans ce groupe.

[Suivez Marc Collet sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés