Publicité
Publicité

Argenx, champion de la Bourse de Bruxelles en 2017

©Christopher Galluzzo / Nasdaq

Après avoir publié de belles avancées pour ses traitements en cours de développement, la biotech gantoise Argenx a vu sa capitalisation boursière multipliée par cinq cette année à 1,7 milliard d’euros.

+230%. C’est le rendement spectaculaire qu’Argenx a offert à ses actonnaires en 2017. Cette envolée a été déclenchée par la publication au début du mois d’avancées significatives pour ses traitements en cours de développement. Cette avancée offre des perspectives aux patients atteints d’un certain type de leucémie. Le 11 décembre, l’action avait bondi de 56,35% à la Bourse de Bruxelles.

Dans la foulée, Argenx, cotée également sur le Nasdaq depuis le mois de mai, a levé 231 millions de dollars sur les marchés américains. Bien plus que les 150 millions de dollars initialement visés.

Grâce à ces levées de fonds et à l’envolée de son cours, Argenx affiche désormais une capitalisation boursière de 1,7 milliard d’euros, contre 330 millions d’euros au début de 2017.

Galapagos (+30% en 2017) a pour sa part rejoint cette année  le prestigieux indice Nasdaq Biotech. La biotech ne signe toutefois pas la plus forte hausse de l’indice Bel 20. C’est Umicore qui réalise la plus forte envolée avec une hausse de 46%. L’action a été soutenue par la remontée des prix de certains métaux et des perspectives favorables du marché de l’auto électrique. C’est la deuxième année consécutive qu’Umicore signe la plus forte hausse du Bel 20. Après Umicore et Galapagos, les meilleures performances sont réalisées par KBC (+20,9%), Engie (+18,3%) et ING (+14,6%).

Le Bel 20 affiche une progression de 10,3%. Si on tient compte des dividendes, le Bel 20 offre un rendement de 13,6%.

Une performance faible en comparaison avec celle des marchés américains où le Dow Jones, qui a battu pas moins de 71 records cette année a progressé de 25%. Mais suite à la forte chute du dollar, la hausse, convertie en euro, se limite à 10% pour l’investisseur belge. 

En dollar, le Nasdaq progresse de 29% et le S&P 500 de 20%.

Bilan des Bourses européennes

À Paris, le CAC 40 affiche un gain annuel de 9,26%, soit sa meilleure performance depuis 2013, au cours d'une année qui aura vu le palmarès des capitalisations être bousculé, au profit de LVMH.

Le Footsie britannique s'est payé le luxe de terminer l'année sur un plus haut historique. L'indice, favorisé notamment par son exposition au secteur des ressources de base, progresse de 7,63% en 2017.

Le Dax allemand affiche un gain de 12,51% depuis le début de l'année. Le Stoxx gagne 7,66% sur l'ensemble de l'année, sa meilleure performance depuis quatre ans.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés