Argenx et Celyad sous les feux des projecteurs

Argenx et Celyad ont fort progressé cette semaine à la Bourse de Bruxelles.

Argenx a bondi cette semaine grâce à un résultat clinique bien accueilli. Celyad a fait l'objet de spéculations.

Les Bourses européennes ont remonté cette semaine grâce aux mesures de déconfinement qui font espérer une relance économique. Au sein des indices européens, le Bel 20 s'est particulièrement distingué, grâce à Argenx, qui a procédé à une augmentation de capital, et aux banques. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a bondi de 8,11% à 3.202,95 points en variation hebdomadaire. 

-> Argenx s'est placé parmi les plus fortes progressions du Stoxx 600 cette semaine avec un gain de 31,8%. La biotech a aussi signé la plus forte hausse du Bel 20. Elle a dévoilé mardi des résultats positifs pour son essai clinique de phase III visant à tester l'efgartigimod auprès de patients atteints de myasthénie grave. C’est la première fois que cette biotech belgo-néerlandaise - qui, avec une capitalisation de 8,1 milliards d’euros, pèse désormais plus en bourse que Solvay (7,5 milliards) - mène à terme une phase III. "Avec son profil de premier de classe et peut-être le meilleur de sa catégorie, nous considérons l'efgartigimod bien en avance sur ses concurrents (roza d'UCB, nipocalimab de Momenta et orilanolimab d'Alexion)", a commenté Thomas Guillot, analyste chez Degroof Petercam. Dans la foulée de cette annonce, mardi soir après la clôture, la société a lancé une augmentation de capital. Elle visait à récolter 500 millions de dollars. Elle a reçu au total 862,5 millions de dollars. L'opération était réservée aux investisseurs institutionnels.

-> ING et AB InBev ont fortement rebondi cette semaine alors que les investisseurs se sont tournés vers les actifs risqués. ING a pris 11,01% et AB InBev 11,82%. 

-> Proximus a gagné 6,37% et Telenet 5,74% en variation hebdomadaireL’IBPT, le régulateur du marché des télécoms, a confirmé mercredi la mise en place dès le 1er juillet prochain de nouveaux tarifs de gros, ces montants payés par les opérateurs sans infrastructure à VOO, BruTélé et Telenet pour exploiter leurs réseaux. Globalement, ces nouveaux tarifs seront revus à la baisse pour cette année. Orange Belgium a pris 0,96%.

"Avec son profil de premier de classe et peut-être le meilleur de sa catégorie, nous considérons l'efgartigimod bien en avance sur ses concurrents (roza d'UCB, nipocalimab de Momenta et orilanolimab d'Alexion)."
Thomas Guillot
analyste chez Degroof Petercam

-> Deux valeurs du Bel 20 ont toutefois terminé en recul sur la semaine. La biotech Galapagos a lâché 0,89% et WDP 0,19%.

-> Sur le marché élargi, Mithra a gagné 13,77% d'un vendredi à l'autre. La biotech wallonne va lancer une étude clinique de phase 2 pour évaluer les effets bénéfiques potentiels de l’hormone Estetrol (E4) sur le Covid-19, qui frappe davantage les hommes que les femmes, et de manière plus sévère. Elle a également annoncé un accord avec Mayne Pharma pour la commercialisation de l’Estelle en Australie. La biotech belge pourra recevoir des droits de licence et d’étapes pouvant atteindre 3,5 millions d’euros.

-> Celyad a bondi de 32,03%. Le titre a sans doute fait l'objet de spéculation sur un rachat alors que mardi la méga-opération entre Sanofi et Regeneron, qui a débuté, fait anticiper de possibles fusions et acquisitions dans les mois qui viennent. Sanofi veut céder quasi toutes ses participations dans Regeneron. Sanofi a également placé sur le marché, à destination du public, 12,8 millions d'actions, ce qui, au même cours de bourse, lui rapporterait 7,3 milliards de dollars. Les caisses du groupe pharmaceutique pourraient grossir de 13 milliards de dollars avec ces deux opérations, de quoi financer de nouvelles acquisitions. 

-> Kinepolis a progressé de 17,76%, porté par le rebond de Cineworld.

-> Hamon est lanterne rouge cette semaine (-5,43%). Global Graphics (-3,14%) a subi des prises de bénéfices après son fort rebond de la semaine précédente.

Ailleurs en Europe

-> Le voyagiste TUI a signé l'une des plus fortes progressions du Stoxx 600 cette semaine avec un bond de 47,18%. Le titre a profité des espoirs de réouverture des frontières et de redémarrage du tourisme à l'approche des vacances d'été.

-> L'opérateur de centres commerciaux Klépierre a pris 22,02% d'un vendredi à l'autre. Il a annoncé avoir rouvert 80% de ses centres commerciaux européens et espère en rouvrir 90% d'ici 10 jours.

-> La chaîne de salles de cinéma Cineworld, cotée en dehors du FTSE 100, prévoit une réouverture courant juillet, après de longues semaines d'inactivité. Elle a également trouvé un accord avec ses créanciers pour renforcer ses liquidités et tenir bon, même si les salles devaient rester fermées jusqu'à la fin de l'année. L'action a bondi de 42,14% sur la semaine.

-> Basic-Fit a gagné 26,25% en variation hebdomadaire. Le titre a bien réagi à l'annonce d'une réouverture plus tôt qu'anticipé des salles de sport et des saunas aux Pays-Bas. Les salles de gym pourront ainsi rouvrir le 1er juillet, deux mois plus tôt que le 1er septembre initialement prévu. Il s'agit d'un soulagement majeur, indique Alan Vandenberghe de KBC Securities. Si les Pays-Bas représentent 27% des ventes, ils jouent davantage sur la rentabilité, étant donné que tous les clubs sont matures. Avec la réouverture des clubs en Italie et en Allemagne, par exemple, et des rumeurs d'une réouverture possible en France à la mi-juin, l'analyste maintient sa recommandation d'achat sur Basic-Fit.

 

Avec son profil de premier de classe et peut-être le meilleur de sa catégorie, nous considérons l'efgartigimod bien en avance sur ses concurrents (roza d'UCB, nipocalimab de Momenta et orilanolimab d'Alexion).

Avec son profil de premier de classe et peut-être le meilleur de sa catégorie, nous considérons l'efgartigimod bien en avance sur ses concurrents (roza d'UCB, nipocalimab de Momenta et orilanolimab d'Alexion).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés