Banques européennes: seuls les taux comptent !

©AFP

Toujours très à la traîne à long terme, le secteur bancaire européen espère que la baisse des taux est terminée.

Le secteur bancaire européen a le vent en poupe depuis quelques mois, le Stoxx 600 Banks ayant bondi de 52 % ces cinq derniers mois. Deutsche Bank a toutefois averti que ses revenus seraient affectés en 2021 par une rechute de l’activité dans la banque d’investissement.

Bénéfices historiquement bas

La forte volatilité des marchés a, il est vrai, dopé la banque d’investissement l’année dernière, permettant à Deutsche Bank de renouer avec les bénéfices après six années de perte. Cependant, le groupe allemand est un peu à part en Europe avec des activités de trading demeurant très importantes. Dans l’ensemble, les profits des 19 principales banques européennes ont chuté à 9 milliards d'euros en 2020, le plus bas depuis au moins 2010 selon Bloomberg Intelligence, alors qu’elles ont provisionné plus de 47 milliards pour faire face au coût de la crise.

9
milliards d'euros
Les bénéfices des 19 principales banques européennes ont atteint 9 milliards d'euros en 2020, 81% de moins qu’en 2017.

Anticipées, ces pertes sur crédits n’affolent pas (plus) les marchés. Le principal baromètre influençant le secteur bancaire européen est de loin l’évolution des taux d’intérêt. Et tout particulièrement l’écart entre les taux à long terme et à court terme comme le rappelle Frank Vranken, Chief Investment Officer de Puilaetco: "une courbe des taux plus pentue est favorable aux banques". Les banques se financent traditionnellement à court terme, via les dépôts des ménages et des entreprises ou auprès de la Banque centrale européenne (BCE), et prêtent à long terme.

La fin de la baisse des taux?

Cela a d’ailleurs à nouveau été le cas tout au long de la semaine écoulée. L’avertissement de Deutsche Bank ou la déconfiture de la société financière britannique Greensill n’ont pas véritablement agité le secteur contrairement à la réunion de la BCE. Le rendement du Bund allemand à 10 ans et le Stoxx 600 Banks ont évolué en parallèle et repris vendredi l’essentiel de leurs pertes de la veille.

-76%
Le chemin est encore long jusqu'au sommet
Par rapport à son pic de 2007, le Stoxx 600 Banks affiche toujours une perte de 76 %.

En augmentant ses rachats de titres sur les marchés, la BCE a rappelé qu’elle resterait vigilante à éviter un emballement des taux qui pèserait sur l’économie. William De Vijlder, économiste en chef de BNP Paribas, considère ainsi la récente remontée des taux comme une normalisation. Le rendement du Bund à 10 ans est revenu à -0,30%, le même niveau qu’en janvier 2020. Et ne prévoit pas de poursuite structurelle de la hausse.

Toutefois, la seule perspective que les taux les plus bas de l’histoire sont derrière nous pourrait déjà soulager le secteur bancaire européen. Par rapport à son pic de 2007, le Stoxx 600 Banks affiche toujours une perte de 76 %. En septembre dernier, il avait même atteint un plus bas depuis 1987…

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés