Publicité
Publicité

Berlin refuse d'augmenter le FESF

L'Allemagne exclut une augmentation de la taille du Fonds européen de stabilité financière (FESF). C'était pourtant ce que laissait penser le communiqué diffusé par Berlin et Paris dimanche... Or, il n'est pas sûr que ce fonds, doté d'une capacité de prêt de 440 milliards d'euros, ait la taille requise pour intervenir à large échelle. Les marchés encaissent mal la l'information.