Bernanke a sapé le moral des investisseurs en juin

©Bloomberg

Les investisseurs adoptent une stratégie de gestion toujours défensive. Les ménages sont aussi plus prudents en ce qui concerne leur situation financière.

Le Baromètre des investisseurs d’ING Belgique, qui mesure chaque mois le sentiment des investisseurs, est retombé sous le niveau neutre en juin, à 94 points, contre 101 points en mai, en raison d’un sentiment de dégradation de la situation économique et de moins bonnes prévisions boursières.

Les investisseurs adoptent donc une stratégie de gestion toujours défensive, relève l’enquête d’ING Belgique. Si le Belge moyen disposait aujourd’hui de 100.000 euros à investir, il placerait 21% de cette somme en actions et 13% en obligations. Le solde serait distribué entre des actifs à capital garanti et un livret d’épargne. La banque relève que cette allocation a peu changé au cours des six derniers mois. 39% des personnes interrogées ne veulent rien investir en actions tandis que 46% ne veulent pas investir en obligations.

Les perspectives sont plutôt moroses. 33% des sondés (contre 29% en mai) envisagent une nouvelle détérioration de la conjoncture dans les trois prochains mois.

Les ménages sont aussi plus prudents en ce qui concerne leur situation financière. 13% des sondés (contre 20% en mai) prévoient une évolution favorable de leurs finances dans les trois prochains mois. Ils sont 66%, contre 60% en mai, à attendre une stabilisation.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés