"Black Fed Matters"

©Bloomberg

Raphael Bostic, le président de la Federal Reserve d'Atlanta, est en pointe dans la lutte contre le racisme.

Raphael Bostic, le président de la Federal Reserve Bank d’Atlanta, l’a dit de manière assez ferme cette semaine: la nouvelle propagation du Covid-19 pourrait menacer le rythme de la reprise de l’économie américaine. "Les gens deviennent à nouveau nerveux. Les entrepreneurs s’inquiètent, les consommateurs aussi. La confiance est en train de reculer", a-t-il confié lors d’une conférence. Or, l’économie américaine marche à la confiance...

Le nombre de cas de Covid-19 augmente notamment en Floride et en Géorgie, deux États qui se trouvent dans le district de la Fed d’Atlanta.  

"Le racisme est un frein pour l'économie."
Raphael Bostic
Président de la Fed d'Atlanta

Mais ce banquier central de 54 ans s’est surtout signalé récemment par son combat contre le racisme. En tant que premier président noir d’une branche régionale de la Fed, il a clairement affirmé que le racisme est un frein pour l’économie. "Le racisme est un problème social. Mais il est important aussi de reconnaître qu’il s’agit d’un problème économique". Trop de minorités, dit-il, n‘ont pas un accès équitable au marché du travail. Il a même écrit un essai sur le sujet: "A Moral and Economic Imperative to End Racism".

C’est en 1995 qu’il est entré à la banque centrale après des études à Stanford et Harvard. En 2009, il a rejoint l’administration  Obama au Département du logement et du développement urbain. Après un passage à l'University of Southern California, c'est en 2017, en succédant à Dennis Lockhart, qu'il a pris la tête de la Fed d’Atlanta. La banque centrale américaine avait été critiquée jusque-là pour son manque de diversité aux plus hauts échelons.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés