Bond des transactions en Bourse au premier trimestre

©BELGAIMAGE

La disparition depuis janvier de la taxe sur la spéculation a poussé les investisseurs belges à revenir sur les actions.

Le courtier Binckbank note dans ses résultats trimestriels que sa succursale belge a connu une augmentation de 33% du nombre de transactions exécutées sur les trois premiers mois de 2017. La firme observe que les clients belges ont principalement contribué à la hausse de 5%, à 2,82 millions, enregistrée entre le quatrième trimestre de 2016 et les trois premiers mois de cette année.

Le courtier basé aux Pays-Bas DeGiro, qui ne dispose pas de bureaux en Belgique, a lui observé une hausse de 64% du nombre de transactions exécutées au premier trimestre par rapport à la même période l’an dernier. Il a enregistré sur la période 3,6 millions de transactions. DeGiro n’en demeure pas moins populaire auprès des investisseurs belges car jusqu’à la fin de 2016, les courtiers étrangers ne prélevaient pas la taxe sur les opérations de Bourse, qui s’applique à l’achat et à la vente de titres auprès des courtiers belges.

Mais depuis cette année, cette taxe est étendue aux clients belges des courtiers basés à l’étranger. Les contribuables belges doivent désormais déclarer leurs transactions et s’acquitter de la taxe sauf s’ils arrivent à prouver que celle-ci a été prélevée par l’établissement étranger, via un document à remettre mensuellement au centre de perception de l’administration.

"Le nombre de transactions effectuées par notre app a plus que doublé."
Gijs Nagel
fondateur de DeGiro

L’aide des app

DeGiro note que l’introduction de son application de trading sur smartphone a fortement aidé la progression du nombre de transactions sur le trimestre écoulé. "Sur les trois derniers mois, le nombre de transactions effectuées à partir de notre application a plus que doublé", observe Gijs Nagel, fondateur de DeGiro.

Du côté de Binckbank, qui dispose aussi d’une application de trading sur smartphone, une porte-parole du groupe indique aussi que le nombre de transactions par son app a augmenté de 160% au premier trimestre par rapport à la même période de 2016 et de 55% par rapport au dernier trimestre de l’année passée, tout simplement parce que de plus en plus de clients l’utilisent.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés