Ce qu'il faut suivre cette semaine

©Bloomberg

L'agenda sera plus léger ces prochains jours. Les investisseurs s'attarderont sur deux indicateurs macroéconomiques importants: l'inflation et l'emploi.

La saison des résultats pour l'exercice 2020 étant arrivée à terme, les investisseurs pourront se concentrer sur les données macroéconomiques et les indicateurs de confiance durant les prochains jours. En particulier sur l'évolution de l'inflation, qui a fait couler beaucoup d'encre dernièrement. Une hausse des prix trop rapide et qui dépasserait l'objectif des banques centrales fait craindre un resserrement des politiques monétaires ultra-accommodantes.

"L'inflation en zone euro devrait reprendre sa trajectoire haussière en mars, portée par les prix du carburant."
Bloomberg Economics

Tous les regards seront donc braqués sur l'Allemagne mardi, où l'on attend les données préliminaires sur l'inflation en mars. L'indice des prix à la consommation calculé aux normes européennes IPCH était resté stable en février, à 1,6% en rythme annuel. Mais selon les informations compilées par Bloomberg, les économistes tablent en moyenne sur une hausse de 2% pour ce mois-ci.

Ce qui aura naturellement un impact sur l'inflation en zone euro, dont on attend une première estimation pour mars ce mercredi. Ici aussi, les économistes parient sur une accélération, à 1,4% en moyenne contre 0,9% le mois précédent. "L'inflation en zone euro devrait reprendre sa trajectoire haussière en mars, portée par les prix du carburant", prévient-on chez Bloomberg Economics. L'inflation dite de base - qui exclut l'évolution volatile des prix de l'alimentation et de l'énergie - devrait atteindre 1,3% sur un an, contre 1,1% en février.

La semaine se terminera en beauté avec le rapport sur l'emploi américain. Les économistes s'attendent à ce que les USA aient créé 600.000 emplois non agricoles et que le taux de chômage tombe à 6%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés