Ce signal envoyé par Warren Buffett sur l'or

Warren Buffett anticipe un marché baissier, selon certains analystes. ©AFP

Le milliardaire américain s'est délesté de ses investissements dans plusieurs banques pour investir dans le producteur d'or Barrick Gold. Un signe?

Le holding du milliardaire américain Warren Buffett, Berkshire Hathaway , a revu ses positions au deuxième semestre. Selon une déclaration au régulateur des marchés américains publiée ce vendredi, le groupe a réduit ses investissements dans les banques américaines JPMorgan et Wells Fargo. Il a revendu ses parts dans Goldman Sachs. Il a en revanche acquis 21 millions d'actions du producteur d'or Barrick Gold , d'une valeur de 563 millions de dollars.

"En se débarrassant de valeurs cycliques comme les banques pour acheter des titres miniers, il parie sur un renversement négatif des marchés."
Frank Vranken
Responsable de la stratégie chez Puilaetco

Ce repositionnement a suscité des interrogations sur les marchés financiers. Car Warren Buffett a souvent critiqué l'or. "Est-ce que ceci est un signal de marché baissier? Est-ce que Warren Buffett renonce à de futurs gains sur les marchés d'actions américains? Le geste est sans aucun doute de nature défensive", souligne Frank Vranken, responsable de la stratégie chez Puilaetco. "En se débarrassant de valeurs cycliques comme les banques pour acheter des titres miniers, il parie sur un renversement négatif des marchés", ajoute-t-il. Le stratégiste voit des raisons à un retournement des marchés, avec la pandémie de Covid-19 qui se poursuit et les élections présidentielles américaines qui approchent.

Un dividende alléchant

Toutefois, d'autres ne voient pas nécessairement un signe baissier dans le geste de Warren Buffett. Parce que ces derniers mois, Berkshire Hathaway a renforcé ses positions dans Bank of America. Mike Shedlock, analyste chez Sitka Pacific Capital Management, estime que "Warren Buffett sait que les banques ont difficile avec le Covid-19. Et Barrick Gold paie un dividende". Le groupe a récemment relevé de 14% son dividende à 8 cents par action. "De plus, Buffett n'a pas réduit ses parts dans Amazon ni dans Apple", ajoute-t-il.

"Warren Buffett sait que les banques ont difficile avec le Covid-19. Et Barrick Gold paie un dividende."
Mike Shedlock
Analyste chez Sitka Pacific Capital Management

Cependant, Barrick Gold est confronté aussi à des problèmes liés au Covid-19 dans sa mine de Veladino en Argentine et à une dispute dans sa mine de Porgera en Nouvelle-Guinée, selon ses déclarations lors de sa présentation de ses résultats du deuxième trimestre. Mais le groupe profite de la remontée de l'or depuis le début de l'année, puisqu’au deuxième trimestre, il a généré un or à 1.725 dollars par once, soit une progression de 31% par rapport à la même période en 2019.

Un geste opportuniste

Certains analystes estiment aussi que Warren Buffett a voulu parier à court terme sur le secteur minier en raison de l'emballement des prix de l'or depuis le début de l'année. Les cours du métal jaune ont grimpé de 29% depuis janvier, et ont battu un record à 2075,47 dollars le 7 août. Depuis lors, ils battent en retraite à 1951,45 dollars. Les actions des sociétés minières ont également suivi la tendance du métal jaune. Barrick Gold a gagné plus de 58% depuis le début de l'année. Des analystes ont souligné que les actions minières sont "passées du stade très acheté au stade très vendu" en peu de temps, avec le repli actuel des cours de l'or. Pour certains, ce recul pourrait encore se poursuivre à court terme. Kyle Rodda, analyste chez IG Markets, indique que "les perspectives pour l'or restent bonnes, mais la correction actuelle a encore de la marge à court terme".

Le cours de Barrick Gold est lié à l'évolution des cours de l'or. Et pourtant, le titre se traite à 25,23 fois ses bénéfices pour les douze prochains mois, une valorisation acceptable pour le milliardaire américain, qui aime les titres bon marché.

En outre, le geste de Warren Buffett intervient alors que lors de l'assemblée générale de Berkshire Hathaway, il avait constaté n'avoir aucune idée de titres à acheter sur les marchés.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés