Publicité
Publicité

Ces (jeunes) investisseurs qui ne parviennent plus à dormir...

Près d'un quart des investisseurs belges souffrent d'insomnie à cause de leurs investissements. Le pourcentage grimpe encore plus haut chez les jeunes, qui prennent des risques généralement plus élevés. Attention, danger!