Deal à 44 milliards de dollars dans le secteur des données boursières

Après l'acquisition de Refinitiv par le LSE, Bloomberg va devoir faire face à un nouveau géant: la combinaison de S&P Global et IHS Markit. ©REUTERS

S&P Global négocie le rachat d'IHS Markit Ltd. S'il est approuvé, le deal donnera un coup d'accélérateur à la consolidation du secteur.

Megadeal dans le secteur des opérateurs boursiers. S&P Global Inc. négocie l'acquisition pour quelque 44 milliards de dollars (en actions) de la société IHS Markit Ltd , lit-on dans un communiqué.

Approuvé par les deux conseils d'administration, l'opération permettra la combinaison des deux principaux fournisseurs de données financières, d'une valeur de marché estimée à 82 milliards pour S&P et 37 milliards pour IHS Markit .

Les activités d'IHS portent sur la vente de données sur des secteurs comme l'automobile ou la technologie.

Spécialistes des datas

S&P Global fournit des notations de dettes souveraines, d'entreprises, ainsi que des données mondiales des marchés de capitaux et de matières premières. Les activités d'IHS, créée de la fusion entre IHS et Markit en 2016, portent sur la vente de données sur des secteurs comme l'automobile ou la technologie. Il est également connu pour ses indices PMI.

La société combinée doperait ainsi l'offre d'analyses et de données de S&P Global qui avait déjà racheté SNL Financial pour 2,2 milliards de dollars en 2015, rappelle le "FT".

"La complémentarité de nos produits permettra une offre plus large dans plusieurs secteurs, au profit de tous", a indiqué Lance Uggla, CEO de IHS Markit.

En pleine consolidation

Le secteur des données financières a explosé ces deux dernières décennies. Néanmoins, le deal du jour pourrait représenter un sacré défi pour les autres opérateurs du secteur, principalement pour Bloomberg.

27 milliards
de dollars
L'an dernier, LSE avait déboursé quelque 27 milliards de dollars pour s'offrir Refinitiv.

Ce dernier a déjà vu son concurrent direct Refinitiv (ancien Thomson Reuters Corp. acquis en 2018 par Blackstone) prendre du poids grâce à son rachat par le London Stock Exchange l'an dernier.

Aujourd'hui ce sont donc deux autres acteurs qui s'apprêtent à convoler. Reste toutefois une question: cette noce sera-t-elle approuvée par les autorités de la concurrence? L'accord de LSE avec Refinitiv avait déjà fait l'objet d'un examen européen minutieux.

À coup de milliards de dollars

Ce qui interpelle aussi dans cette consolidation, ce sont les montants engagés.
On parle ici de "l'opération la plus importante de l'année". Certains observateurs affirment même qu'une tierce partie pourrait encore faire monter les enchères.

L'an dernier, LSE avait déboursé quelque 27 milliards de dollars pour s'offrir Refinitiv. Auparavant, Intercontinental Exchanges, propriétaire du NYSE, avait acquis le fournisseur américain de données hypothécaires Ellie Mae pour 11 milliards de dollars.

Pour les observateurs, les 44 milliards annoncées sont aussi le symbole de marchés enhardis par les nouvelles positives sur un vaccin anti-Covid et l'issue des élections américaines.

Le deal en bref

Montant: 44 milliards de dollars (en actions). Ce prix inclus une dette de 4,8 milliards de dollars.

Impact: 480 millions de dollars annuels de synergies en coûts d'exploitation et 350 millions de dollars de synergies en termes de revenus.

Le siège social de la nouvelle entité sera à New York.

La direction de la nouvelle société sera composée du comité de S&P Global et de 4 directeurs de IHS Markit.
Richard Thornburgh, président de S&P Global, prendra la présidence.

La finalisation de l'opération est fixée au 2e semestre 2021, sous réserve de l'aval des autorités.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés