Déjà 50% de la dette belge de 2019 refinancée

©RV DOC

Grâce à l'adjudication d'Olo de ce lundi, l'Etat belge a déjà emprunté 14 milliards d'euros à long terme sur les 28 milliards prévus dans le plan de financement. Retour des taux négatifs à cinq ans.

L'Etat belge a emprunté 3,005 milliards d'euros à long terme ce lundi, communique l'Agence de la dette. Cela porte à 14 milliards d'euros le total des fonds levés via les obligations linéaires (Olo) cette année. Le plan de financement de la dette de 2019 prévoit que la Belgique doit obtenir 28 milliards d'euros sur le marché primaire, où sont émises de nouvelles obligations, cette année. D'ores et déjà, l'Etat a donc réalisé la moitié du refinancement de la dette prévu cette année.

Ce lundi, le Trésor a placé des obligations à cinq ans qui lui ont rapporté 756 millions d'euros. Le taux d'intérêt moyen de cette adjudication a été fixé à -0,077%. Le taux belge à cinq ans est retombé en dessous de zéro le 7 mars, après la décision de la Banque centrale européenne de maintenir ses taux d'intérêt directeurs au plancher au moins jusqu'à la fin de l'année.

Des titres à dix ans ont également été proposés aux investisseurs institutionnels, ce qui a permis à la Belgique de lever 1,291 milliard d'euros à un taux moyen de 0,518% et le reste de l'emprunt, à savoir 958 millions d'euros, a été obtenu via des Olo à quinze ans, à un taux moyen de 0,868%.

Pour ces trois lignes d'obligations linéaires, la demande des investisseurs a été soutenue. Elle a dépassé près de deux fois l'offre pour les titres à cinq ans: le bid-to-cover ratio, ou taux de soumissions satisfaites, a atteint 1,99. Ce ratio a grimpé à 2,26 pour les Olo à dix ans et s'est établi à 1,75 pour les obligations à quinze ans.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés