Des augmentations de capital qui se multiplient

Argenx est la dernière société à avoir procédé à une augmentation de capital à Bruxelles. ©a

Quatre opérations d'augmentation de capital ont déjà eu lieu à Bruxelles et d'autres s'annoncent dans les mois qui viennent.

Depuis le début de l'année, les augmentations de capital se multiplient. Benoît van den Hove, responsable listing chez Euronext Bruxelles, a constaté que sur le premier semestre, les montants levés par les sociétés cotées ont dépassé 50 milliards d'euros en Europe. "Les levées de fonds sur les cinq premiers mois ont dépassé les 50 milliards d'euros, soit 9% au-dessus du niveau à la même époque l'an passé. Les principaux secteurs sont la technologie et les sciences de la vie", souligne-t-il. À la Bourse de Bruxelles, quatre opérations ont déjà eu lieu depuis le début de l'année. Selon Benoît van den Hove, Aedifica, VGP et récemment argenx ont levé plus de 1,3 milliard d'euros. La société immobilière Immobel a, elle, récolté plus de 52 millions d'euros auprès des investisseurs. "Les sociétés les plus actives à Bruxelles appartiennent, sans surprise, aux segments des SIR et des sciences de la vie", commente-t-il.

Les sociétés les plus actives à Bruxelles appartiennent, sans surprise, aux segments des SIR et des sciences de la vie.
Benoît van den Hove
responsable du listing chez Euronext Bruxelles

Opportunités

Benoît van den Hove relève qu'en Europe, plusieurs sociétés ont récemment levé plus de 500 millions d'euros, de "grosses opérations". Il s'agit d'Eurofins (535 millions d'euros), Just Eat Takeaway (523 millions d'euros) et surtout Compass Group (2 milliards d'euros), le géant britannique de la restauration collective. "60% des sociétés qui ont levé du capital ont procédé de la sorte pour faire face à la crise et résoudre leur problème de liquidités, mais parmi les 40% restants, les sociétés qui ont levé du capital sont en bonne santé financière", relève Fabian De Smet, responsable syndication en actions chez Berenberg. "Immobel dispose d'un super bilan. Mais la société a vu ses concurrents en position de faiblesse car ils n'avaient pas la taille suffisante pour faire face à la crise. De plus, plein de projets sont revenus sur le marché", pointe-t-il. Il estime que seulement 10 à 15% des capitaux ont été levés en Europe. "Encore plein de secteurs ne sont pas encore venus sur les marchés comme l'aviation, le tourisme, les loisirs et le retail, impactés par la crise du Covid-19", souligne-t-il encore.

50
milliards €
Les montants levés par les sociétés cotées ont dépassé les 50 milliards d'euros sur les cinq premiers mois de l'année.


En outre, il relève que depuis le mois de mars, 135 transactions en marché de capitaux ont eu lieu en Europe. "C'est énorme" selon lui. "Les sociétés ont levé 55 milliards d'euros sur tous les marchés, soit une hausse de 27% par rapport à 2019." "Les fonds disposent de cash pour investir dans les sociétés car ils n'ont pas subi de retraits comme en 2009", observe-t-il.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés