chronique

Des dettes records, mais...

Chroniqueur, newsmanager

L'agence S&P Global Ratings ne prévoit pas de crise de la dette dans les 2 ans à venir.

Jusqu’ici, les agences internationales de notation sont restées relativement calmes dans cette crise. Elles ne veulent peut-être pas aggraver une situation déjà bien compliquée. L’agence S&P Global Ratings a même publié tout récemment une étude plutôt rassurante, estimant qu’une crise de la dette est peu probable dans les 2 ans à venir.

200.000
milliards de dollars
La dette mondiale en 2020.

Les chiffres avancés par Standard and Poor's ont pourtant de quoi donner le tournis. La dette mondiale cumulée (États, entreprises et ménages) va augmenter cette année de 10% à 200.000 milliards de dollars. Le ratio dette mondiale/Produit intérieur brut (PIB) va, lui, s’accroître de 14 points de pourcentage à un niveau record de 265%.

Au niveau des entreprises, on pourrait enregistrer un doublement des défauts d’ici mi-2021, à des niveaux jamais atteints depuis la crise de 2009, souligne encore l'agence de rating. Pour les États, le ratio dette souveraine/PIB atteindrait 97% cette année.

Nombreuses incertitudes

En dépit de ces chiffres, l’agence S&P pense qu’une crise de la dette est peu probable dans les deux ans à venir. Ceci compte tenu de l’arrivée d’un vaccin contre le coronavirus, de la reprise attendue de l’économie et des taux d’intérêt qui restent très bas, ce qui facilite le financement de la dette.

Bien entendu, les incertitudes restent encore nombreuses, souligne l’agence qui précise que, depuis le début de la pandémie, elle a tout de même abaissé 22% des ratings des émetteurs souverains et corporate (entreprises) sur le plan global.

Lire également

Messages sponsorisés