Des dividendes record pour les actionnaires!

©BELGA

Ils ont touché 1.000 milliards d'euros en 2017. Ils recevront davantage encore cette année! Les actionnaires des sociétés belges ne sont pas oubliés.

Les actionnaires se sont partagés un montant record de dividendes en 2017. Les sociétés dans le monde leur ont en effet versé des dividendes pour un montant de 1.250 milliards de dollars l’an passé (1.006 milliards d’euros), selon des une étude de la société de gestion Janus Henderson et relayée par Reuters. Soit une hausse de 7,7%, sensiblement plus élevée que celle l’on avait connu il y a un an et qui n’avait été que de 0,21%! Cette hausse n’avait non seulement plus été aussi importante depuis 2014, mais aussi elle concerne cette fois tous les secteurs économiques à l’exception de celui des télécoms, et toutes les zones géographiques.

Hors effets de change, dividendes et autres facteurs exceptionnels, le montant des dividendes distribués globalement a progressé de 6,8% l’année dernière et l’augmentation devrait être de 6,1% cette année, entrevoit Janus Henderson.

Les montants distribués en 2017 sont près de 75% plus élevés qu’en 2009
Ben Lofthouse
responsable de la stratégie Global Equity Income chez Janus Henderson

De toute évidence, l’accélération de la reprise mondiale et de la hausse des bénéfices explique la générosité des entreprises, explique Janus Henderson. Pour les mêmes raisons, on peut penser que la hausse des dividendes qu’elles distribueront en 2018 sera du même gabarit, ajoute le gestionnaire de fonds britannique.

Les annonces sur le sujet faites récemment par les sociétés qui ont publié leurs résultats pour 2017 confortent ce sentiment. Euronext a à ce titre constitué le bel exemple de lundi. Alors que les analystes attendaient un  dividende de 1,47 euro par action, le gestionnaire de Bourses européen a finalement décrété un montant de 1,73 euro. Soit un bond inattendu de 21,8%.

"Les entreprises enregistrent une croissance des profits et des flux de trésorerie solides qui leur permettent de financer des dividendes généreux. Les montants distribués en 2017 sont près de 75% plus élevés qu’en 2009", commente Ben Lofthouse, responsable de la stratégie Global Equity Income de Janus Henderson. "Et ce n’est pas fini", prévient-il.

Les sociétés belges de la partie

Janus Henderson relève encore que des montants records ont été attribués dans 11 pays. On retrouve parmi eux, les Etats-Unis, le Japon, la Suisse, Hong Kong, Taïwan et les Pays-Bas.

La belle prestation des Pays-Bas est notamment le fait de Royal Dutch qui est la société au monde qui consacre le plus gros montant à ses actionnaires (7,6 milliards d’euros), devant China Mobile et les groupes américains ExxonMobil, Apple et Microsoft.(6,2 milliards d'euros).  Mais encore à la pression qu’ont subie d'autres groupes néerlandais comme Unilever et AKZO. Celles-ci ont dû lutter contre des prédateurs, voire contre un investisseur activiste comme dans le cas d’AKZO. Le groupe de chimie  spécialisé dans la fabrication de peinture avait versé dans ce cadre un montant exceptionnel de 4 euros par action.

Les sociétés belges ne font pas exception à l’amélioration de la tendance générale observée dans le monde sur le registre des dividendes. À suivre les prévisions des analystes sondés par Bloomberg, bon nombre de sociétés cotées à Bruxelles et pas des moindres, devraient annoncer dans les jours à venir une amélioration du montant de la rémunération de leurs actionnaires.

On s’attend ainsi à ce qu’Ageas annonce mercredi lors de la publication de ses résultats un relèvement de 5,9%, à 1,80 euro par action, de son dividende sans tenir compte de l’exceptionnel (0,40 euro) qui avait été décrété l’an passé. Solvay pourrait faire de même 7 jours plus tard en rehaussant le montant de son dividende final de 4,1% à 2,22 euros, ou encore AB InBev le 1er mars avec une hausse de 10% du solde de son dividende à 2,20 euros.

AB InBev verse un montant total de 6,18 milliards d'euros à ses actionnaires.

Les Etats-Unis en tête de la distribution

Où distribue-t-on le plus de dividendes? Les Etats-Unis conservent incontestablement la tête dans ce segment. 475,6 milliards de dollars ont été versés à Wall Street aux actionnaires (383 milliards d’euros). D'une année à l'autre, ils grimpent de 15%. Les bénéfices des sociétés liées à l'indice S&P 500 se sont améliorés d'un peu plus de 10% sur cette période.

En Europe (hors Grande-Bretagne), ce montant descend à 227 milliards de dollars (182,8 milliards d’euros). Il aurait pu être meilleur, précise Janus Henderson, si certaines grandes sociétés françaises n’avaient pas réduit le dividende. EDF et Engie avaient réduit leur dividende en 2017. Dans le même temps, les sociétés espagnoles ont été moins enclines à accorder des dividendes exceptionnels

La palme de la meilleure progression du montant des dividendes revient par contre à la zone Asie-Pacifique. Elle est de 18,8% et s'établit à 139,9 milliards de dollars (112,7 milliards d’euros). Les hausses non négligeables des dividendes décrétées par des sociétés minières comme Rio Tinto et BHP Billiton y sont certainement pour quelque chose. Suivent les marchés émergents où les montants progressent de 16,5%, pour totaliser 102,4 milliards de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés