Des IPO qui arrivent plus tôt que prévu

La maison mère de Douwe Egberts entre en bourse ce vendredi, quelques jours plus tôt que prévu. ©Bloomberg

JDE Peet's, la maison mère de Douwe Egberts, entre en bourse ce vendredi, soit plus rapidement que prévu. D'autres sociétés profitent de l'embellie boursière pour leur IPO.

JDE Peet's, la maison mère de la société de café néerlandaise Douwe Egberts, entrera plus rapidement en bourse que prévu en raison du fort intérêt suscité par cette IPO, mais aussi grâce à la technologie. Les investisseurs institutionnels, y compris les fonds gérés par la société du milliardaire George Soros, se sont ainsi déjà engagés à prendre un tiers de l'offre de JDE Peet's.

Il y a une dizaine de jours, elle avait annoncé son introduction à la Bourse d'Amsterdam pour le 3 juin. Elle prévoit désormais de le faire ce vendredi. L'émission de nouvelles actions devrait lui permettre de lever 700 millions d'euros en vue de réduire sa dette, pour atteindre une valeur marchande comprise entre 14,9 et 16 milliards d'euros. Les actions devraient être vendues entre 30 et 32,25 euros

"On s'attend à une énorme vague d'IPO à la rentrée, y compris en Belgique, si les marchés d'actions tiennent jusque-là."
Fabian De Smet
Responsable syndications en actions chez Berenberg

Pas un cas isolé

D'autres sociétés profitent de l'embellie sur les marchés d'actions pour accélérer leur cotation en bourse. Parmi les autres entreprises qui ont raccourci leurs périodes de procédure de placement, la société de gestion de bases de données et d'analyse Exasol AG, qui a levé 87,5 millions d'euros cette semaine, a clôturé son carnet de commandes des investisseurs en trois jours et demi.

La société norvégienne de vidéoconférence Pexip Holding ASA a gardé sa procédure de placement ouverte pendant seulement une semaine. Il s'agissait de la première cotation sur le marché principal en Europe occidentale depuis que la pandémie de Covid-19 a bouleversé les marchés boursiers mondiaux il y a trois mois, 

700
millions €
JDE Peet's, la maison mère de Douwe Egberts, émet des nouvelles actions qui vont lui permettre de lever 700 millions d'euros.

Mais selon Fabian De Smet, responsable syndication en actions chez Berenberg, l'opération de JPE Peet's figure comme une exception. "D'ici juin, on peut encore attendre l'IPO de GVS en Italie et on a déjà celle de Pexip. Mais il ne devrait pas y avoir plus d'opérations". "Les investisseurs nous disent que pour être prêts à investir dans une IPO, ils attendent septembre-octobre, car ils veulent analyser l'impact du Covid-19 sur les chiffres du deuxième trimestre. Le pipeline se construit. On s'attend à une énorme vague d'IPO à la rentrée, y compris en Belgique, si les marchés d'actions tiennent jusque-là" ajoute-t-il.

Du côté de la Bourse de Bruxelles, Benoît van den Hove, responsable listing chez Euronext Bruxelles, souligne "une à deux opérations qui se matérialisent" d'ici juin, et "l'une ou l'autre après l'été". "Plusieurs émetteurs se préparent à une entrée en Bourse à Bruxelles. Mais ils se divisent en deux catégories. D'une part, il y a ceux qui ont toute confiance dans les roadshows virtuels et dans les marchés. D'autre part, il y a des émetteurs moins pressés et qui ont moins besoin de cash dans l'immédiat. Ils veulent attendre de voir comment les autres IPO se sont déroulées" commente-t-il. 

Le rôle-clé du virtuel

Fabian De Smet et Benoit van den Hove relèvent l'impact des nouvelles technologies sur les dernières opérations en bourse. "Les vidéoconférences ont permis de gagner du temps. On a assisté à la première IPO qui s'est faite entièrement de manière virtuelle" indique Fabian De Smet. "Pour l'opération de Pharma SGP, nous avons effectué 15-16 calls par jour, et rencontré 150 investisseurs en une semaine avec deux analystes. On a gagné 2.000 heures de voyages et économisé de l'argent, car le coût des voyages s'élève à 250.000 dollars par IPO" ajoute-t-il. "Les investisseurs n'ont pas eu de soucis à investir avec des roadshows virtuels. Tout le monde s'est adapté" souligne Benoit van den Hove.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés