Fin de semaine morose sur les Bourses

©Bloomberg

A l'instar du Dow Jones à New York, les marchés reculent nettement en Europe, dans des échanges peu nourris. A Bruxelles, l'indice Bel 20 a clôturé sur un bilan négatif de 0,88% à 2.452,32 points.

En l'absence de nouvelles favorables, les Bourses en Europe restaient livrées aux statistiques économiques décevantes dernièrement publiées, en particulier aux Etats-Unis.

"Les craintes macroéconomiques reprennent le dessus", indique dans sa note quotidienne Christian Pariso, de chez Aurel, indiquant que les investisseurs évoquent même une récession. "Dans un marché creux, la volatilité va se poursuivre et dans un environnement aussi incertain, les investisseurs devraient continuer à maintenir une position défensive" à savoir vendre, prévoit Ben Potter, analyste chez le courtier IG Markets.

En clôture, l'indice DJ Stoxx 600 affichait un recul de 0,69% à 252,15 points. Paris a fini en baisse de 1,30%, Amsterdam de 1,35%, Francfort de 1,15 % et Londres de 0,36 %.

Les valeurs de la construction ont mené les reculs sectoriels en Europe avec une perte de 1,9 % pour l'indice DJ Stoxx 600 de référence. Le compartiment des valeurs automobiles et celui des assurances suivaient avec une perte de 1,4 %.
Les autres secteurs étaient au mieux à l'équilibre. C'est le cas notamment des valeurs pétrolières qui peinaient à profiter du bond de près de 6 % de Dana. La compagnie d'exploration et de production pétrolière britannique fait l'objet d'une OPA par la compagnie pétrolière publique sud-coréenne KNOC. L'offre valorise cette dernière à 1,87 milliard de livres (2,27 milliards d'euros).

A Bruxelles, l'indice Bel 20 a clôturé sur un bilan négatif de 0,88% à 2.452,32 points (-1,34% sur la semaine).

Umicore et UCB figuraient en tête des reculs au sein de l'indice avec des pertes de respectivement 2,2 % et 1,9 %. Hors Bel 20, Euronav repartait à la baisse et enregistrait un recul de 0,6 %. PinguinLutosa réduisait quant à elle ses pertes et cédait 2,5 % après avoir perdu plus de 7 % en matinée dans la foulée de la publication de ses résultats trimestriels. Retail Estates et Leasinvest gagnent quant à elles de l'ordre de 1 %. Les deux Sicafi ont publié leurs chiffres trimestriels. Le holding AvH qui détient un peu plus de 30 % de Leasinvest se tasse de 1,4 %.

L’agenda macro-économique est réduit à sa plus simple expression. A noter que le gouvernement allemand va revoir fortement en hausse sa projection de croissance pour 2010, a annoncé vendredi le ministère des Finances, au lendemain de la publication par la Bundesbank d'une prévision de croissance de 3%. Après la Finlande la veille, c'est au tour de la Suède d'également revoir à la hausse la croissance de son économie cette année.

AGENDA

BELGIQUE
- Indice de confiance des consommateurs

VALEURS

GDF SUEZ
Les cessions du groupe GDF Suez ont été plus de quatre fois plus importantes que ses investissements en Belgique depuis le 1er janvier 2008. Il y a eu pour 5,2 milliards de cessions contre 1,2 milliard d'investissements.
Le groupe français GDF Suez est intéressé par le rachat des sites allemands de stockage de gaz mis en vente par les groupes américain ExxonMobil et anglo-néerlandais Shell, a affirmé vendredi le quotidien économique les Echos.

UCB
La Banque Degroof a réduit son objectif de cours sur la valeur à 36 euros contre 40 euros avant. L'avis reste à "acheter".

EURONAV
Euronav a annoncé que TI Africa Ltd., le propriétaire du FSO Africa, avait signé un nouveau contrat avec Maersk Oil Qatar AS (MOQ) pour la livraison de services FSO (Unité flottante de stockage et de déchargement) sur le champ pétrolifère d’Al Shaheen au Qatar. Dans les limites de confidentialité de l’accord signé, la compagnie peut divulguer que le contrat, d’une durée de 3 ans, commencera fin août. Le tarif se compose d’un tarif de base qui augmentera dès lors que MOQ requerra l’usage de plus de capacité ou de fonctions technique additionnelles du FSO.

RETAIL ESTATES
La sicafi Retail Estates fait état dans sa déclaration intermédiaire d'un bénéfice net courant en progression de 17% au premier trimestre clos le 3O juin. Il atteint ainsi les 4 millions d'euros contre 3,4 millions à la même période en 2009. Par action, ce résultat évolue jusqu'à 0,84 euro.
Si la sicafi se refuse à toute prévision, elle confirme la distribution d'un dividende brut de 2,7 euros et son objectif d'un résultat stable.

LEASINVEST
La sicafi Leasinvest a annoncé une augmentation des revenus locatifs au cours du premier semestre 2010 de 2,4% à 20 millions d’euros contre 19,5 millions d’euros lors de la même période de l'exercice précédent.
L'augmentation du résultat net courant (part du groupe) s'élève à 17% pour atteindre 12,5 millions d’euros, soit 3,12 euros par action. Le bénéfice net (part du groupe) atteint quant à lui 5,6 millions d’euros (1,4 euro par action) contre 12,8 millions d’euros (3,2 euros par action). La sicafi explique que lors de l'exercice précédent, les moins-values avaient été plus que compensées par la plus-value unique réalisée sur la vente de l’immeuble Bian.
Quant au taux d'occupation, il se maintient puisqu'il s'élève à 97,81% contre 97,74%, l'an dernier. Dans ses prévisions pour l'ensemble de l'xercice, Leasinvest estime que ce taux se maintiendra d'ailleurs pour l'ensemble de l'exercice.

IMMO MOURY
Au 30 juin, la valeur du portefeuille immobilier d’Immo Moury était de 19,3 millions d’euros, a fait savoir le groupe hier lors d’un trading update. Au 31 mars, cette même valeur était de 19,7 millions d’euros, et de 18,9 millions au 30 juin 2009. Cette diminution résulte de la baisse de la juste valeur des titres de la Sicafi en portefeuille à hauteur de 453.000 euros et de la baisse de la juste valeur des immeubles de placement (60.000 euros).
Au rang des perspectives, la Sicafi a l’intention de remettre en état les immeubles de placement actuellement inoccupés. Les travaux de rénovation sont en cours. En outre, afin d’assurer une diversification, Immo Moury envisage l’acquisition de commerces, de bureaux et de bâtiments semi-industriels sur l’ensemble du territoire belge. Elle pourrait aussi investir dans des immeubles de logistique.

PINGUINLUTOSA
Le producteur de légumes surgelés et de pommes de terre PinguinLutosa s'est enfoncé dans le rouge au cours du premier semestre de l'exercice en cours. Le groupe n'est en effet pas parvenu à convertir en rentabilité son chiffre d'affaires supplémentaire. Les ventes du groupe ont ainsi grimpé de 4,5% à 224,7 millions d'euros, ce que le groupe considère comme une belle performance étant donné la sévérité de la concurrence et la pression sur les prix.

ARSEUS
Le fournisseur belge de produits médicaux, Arseus, présente des résultats semestriels en progression sur base annuelle. Son résultat net ressort ainsi à 10,55 millions (+ 12,3%). L'EBITDA s'établit en hausse de 6,8% à 22,38 millions pour un EBIT à 16,55 millions.
Bien qu'en progression, ce résultat d'exploitation s'affiche cependant en-deça des attentes; les analystes tablant sur un résultat à 28 millions. Le résultat net s'inscrit, lui, en ligne avec les prévisions d'analystes.

EPIQ
L’entreprise fait l’objet d’une offre publique de reprise par Elex à 1,75 euro par action.

ROULARTA
La Banque Degroof a relevé son objectif de cours sur la valeur à 26 euros contre 23 euros avant. L'avis reste à "acheter".

DECEUNINCK
La Banque Degroof a relevé son objectif de cours sur la valeur à 1,90 euro contre 1,80 euro avant. L'avis reste à "conserver".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés