Flow Traders déçoit malgré ses résultats

Malgré de bons résultats financiers, le titre de Flow Traders a fortement chuté à la Bourse d'Amsterdam. ©Hollandse Hoogte / Berlinda van Dam

Le titre de la firme de trading à haute fréquence amstellodamoise a chuté de plus de 8% malgré de bons résultats. Les investisseurs doutent de la pérennité de la volatilité.

Les firmes de trading à haute fréquence adorent la volatilité. Cette année, elles ont pu profiter du retour de celle-ci sur les marchés après deux ans de niveau extrêmement bas. Flow Traders, une firme de trading à haute fréquence basée à Amsterdam, spécialisée dans les fonds indiciels, a bénéficié de la tendance. Elle a indiqué ce mardi une hausse de 442% de son revenu net de trading au premier trimestre, à 213 millions d’euros, par rapport à la même période l’an dernier. Les analystes n’en attendaient pas autant. La société a dégagé un bénéfice net de 110 millions d’euros, et une marge bénéficiaire de 62,8%.

"Les marchés en 2017 n’ont jamais connu si peu de mouvements."
Sjoerd Rietberg
CEO de Flow traders

Pourtant, malgré ces bons résultats financiers, le titre a fortement chuté à la Bourse d’Amsterdam. Il a perdu 8,65% à 34,02 EUR. Chez Degroof Petercam, l’analyste Michael Roeg a revu à la baisse sa recommandation, à "conserver" contre "acheter", ce mardi. Mais il a toutefois relevé son objectif de cours de 36 à 40 euros car il souligne que les "récentes statistiques sur la valeur des fonds indiciels négociés et la volatilité indiquent un momentum sain pour le trading".

Michael Roeg ne s’attend pas à ce que la volatilité sur les marchés persiste car il souligne qu’au premier trimestre, les conditions de marchés ont été exceptionnelles. En février, presque 3.000 milliards de dollars ont disparu des marchés d’actions en six jours alors que les investisseurs s’inquiétaient des poussées inflationnistes aux Etats-Unis. "Le vrai test sera au deuxième trimestre, quand les conditions de marchés reviendront à la normale", indique Michael Roeg. Chez ING, Rosine van Velzen, analyste, relève que "le modèle d’activité de Flow Traders fonctionne, et la seule question à se poser est à quoi ressemble un trimestre normal".

Sjoerd Rietberg, le CEO de Flow Traders, a rappelé que "les marchés en 2017 n’ont jamais connu si peu de mouvements". De plus, Dennis Dijkstra, directeur financier de la firme, indique que la directive MiFID2 "semble avoir un impact positif pour nous, car nous avons observé une hausse des volumes de transactions sur les plateformes de transaction où notre firme est connectée".

Cette année, les firmes de trading à haute fréquence comme Flow Traders sont soumises à de nouvelles réglementations comme MiFID2 mais aussi CRD4, qui leur impose un ratio de capital à maintenir. Flow Traders a affirmé que ces réglementations ne l’ont pas ralentie.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect