FNG, un (double) retour peu concluant

©DB610240988

Les introductions en Bourse des dix dernières années à Bruxelles n’ont pas toujours été un franc succès. Aperçu des plus grosses déceptions. Ce mercredi, FNG (2/8).

À l’image d’Ontex, FNG est également l’histoire d’un retour sur la cote bruxelloise, et même d’un double retour. FNG détient en effet aujourd’hui le réseau de magasins Brantano qui fut coté entre 1997 et 2007 avant son acquisition par le holding néerlandais Macintosh Retail Group, qui revendra à son tour Brantano à FNG au début 2016 avant de tomber en faillite. De son côté, FNG avait quitté le marché libre bruxellois en 2016 pour aller se faire coter sur Euronext Amsterdam, avant de revenir sur Euronext Bruxelles en juillet 2018 en levant une soixantaine de millions d’euros. Ces capitaux devaient permettre d’investir dans le développement des enseignes existantes (en particulier Brantano) et de soutenir la stratégie de croissance par acquisition.

Raisons du recul

Consensus: 2 avis "acheter", 1 avis "conserver", 0 avis "vendre"

Objectif de cours moyen: 24,3 euros

Capitalisation boursière: 199 millions d’euros

Rapport cours/bénéfice 2019: 10,3

Performance sur un an: -28,8%

Performance depuis l’IPO: -34%

Croissance moyenne BPA attendue 2019/2021: 36%

 

Cette stratégie s’est poursuivie en 2019 par l’acquisition du groupe suédois Ellos Group Holding, présenté comme le Zalando suédois, pour un montant de 229 millions d’euros. Outre l’ouverture à une nouvelle région géographique, cette opération va également permettre une diversification en termes de produits, puisque Ellos est également exposé au marché de la décoration d’intérieur. Suite à cette opération, FNG devrait dégager un chiffre d’affaires qui dépassera 750 millions d’euros.

Depuis son introduction, FNG a toutefois corrigé lourdement, pour afficher un recul de 34% par rapport à son cours d’introduction. C’est surtout en octobre dernier que le principal mouvement de baisse s’est produit, lorsque le cours a plongé rapidement dans un contexte boursier difficile accompagné d’une morosité croissante envers les distributeurs classiques.

En outre, il est également probable que certains actionnaires historiques aient profité de la période pour vendre une partie de leur participation. Depuis ce mouvement soudain, le cours est resté orienté à la baisse pour toucher un plus bas à 15,7 euros durant les premiers jours de juillet, lorsque le mouvement fut stoppé net par l’acquisition d’Ellos Group.

Perspectives

FNG est un groupe dont l’arrivée sur la place bruxelloise reste récente et qui dispose encore de nombreux atouts pour remonter la pente. Les interrogations durant les prochains mois vont tourner autour de l’intégration de la récente acquisition dans le reste du groupe, et du niveau de synergies qui pourront être envisagées dans le futur. Si deux courtiers ont maintenu une approche optimiste, le troisième (Kepler Cheuvreux) s’est démarqué en passant en position neutre avec un nouvel objectif fixé à 18 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect