Gare au couteau qui tombe...

©AFP

Une action qui chute brusquement, cela peut faire très mal.

C’est un célèbre adage boursier que les participants à notre Rallye boursier doivent retenir: «Never catch a falling knife». Il ne faut jamais tenter d'intercepter un couteau dans sa chute, car cela peut faire très mal. En matière boursière, cela signifie qu'il est vain de vouloir jouer contre le marché. Si une valeur chute brusquement, n'essayez pas de l'attraper au vol.

-99,5 %
La chute de l'action Wirecard depuis ses sommets.

Christian Schmitt, senior portfolio manager chez Ethenea, s’est intéressé à cet adage. En principe, dit-il, tout est possible pour une action individuelle, comme l’a récemment illustré de façon saisissante la fintech Wirecard, une composante de l’indice allemand Dax. L'action a chuté de plus de 99% à la suite d'un scandale financier d'envergure (le titre vaut aujourd'hui 0,5 euro). Les actions individuelles peuvent donc chuter tel un couteau de cuisine sur le sol et, dit-il, «les moindres tentatives de les acheter avant que leur valeur ne devienne nulle finissent inévitablement par des effusions de sang. La hauteur à laquelle le couteau est rattrapé n’a donc aucune importance. Même si une action est déjà en baisse de -98%, un nouvel acheteur perdra la moitié de sa mise si le repli final finit par s'établir à -99% » écrit le gestionnaire.

Diversification

Selon lui, pour éviter toute catastrophe, un portefeuille doit toujours être bien diversifié. Le marché des actions dans son ensemble, en particulier au niveau mondial, peut être considéré lui-même comme un portefeuille bien diversifié. Rétrospectivement, le marché a déjà traversé de nombreuses crises. «Le couteau a, pour ainsi dire, souvent été en chute libre, mais le marché s’est toujours redressé

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés