Investisseurs, gare aux offres sur les métaux précieux

©Bloomberg

La FSMA met en garde le grand public contre des investissements alternatifs proposés dans certains biens physiques comme les diamants ou les métaux précieux. Les arnaques sont fréquentes.

"Il n'y a pas de rendement élevé sans risque élevé. Tout autre discours est mensonger ou peut cacher une arnaque", rappelle la FSMA dans un communiqué diffusé ce lundi. Dans le viseur du gendarme des marchés financiers, des offres d'investissement dans des biens divers (terres rares, métaux précieux, diamants, etc.) de plus en plus proposés au grand public au titre d'alternatives aux produits d'épargne classiques.

Selon l'Autorité des marchés, le fait que ces investissements alternatifs soient liés à des biens physiques "peut paraître rassurant", mais cela n'empêche nullement que les arnaques soient fréquentes.

La technique des escrocs

Ce type d'arnaques débute le plus souvent par un contact non-sollicité (via appel téléphonique, courriel ou publicités sur internet) du candidat-investisseur. Celui-ci se voit proposer d'investir dans un actif présenté comme une alternative aux produits d'investissement traditionnels. "L'actif proposé est alors présenté comme une alternative pour placer son capital, s'accompagnant de promesses de rendements élevés", explique la FSMA.

Mais il s'agit de présentations biaisées. Quelques éléments peuvent vous aider à deviner la supercherie. Ainsi, ces offres ne mentionnent pas - ou trop peu - les risques de pertes. Le marché et les prix pratiqués sont par ailleurs souvent obscurs. Par conséquent, il est très difficile pour les candidats-investisseurs de vérifier s'ils paient le bon prix pour l'investissement réalisé.

Autre indice, ces sociétés malintentionnées proposent que les biens soient conservés dans un entrepôt à l'étranger. Dans ce cas, l'investisseur peut alors difficilement vérifier si le produit a bel et bien été livré.

Comment agir en cas de doute?

Les plaintes des consommateurs lésés dans ce type de cas sont liées notamment à l'achat d'un objet à un prix bien supérieur à celui du marché; à l'impossibilité de revendre le bien acquis; au fait que la société ne donne plus aucune nouvelle ou tombe en faillite ou liquidation.

La FMSA conseille aux victimes potentielles de ce type d'arnaque de la contacter (via le formulaire de contact électronique) et de porter plainte auprès des autorités judiciaires. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect