"Je crois que nous arriverons à un accord" (Donald Trump)

Donald Trump et Xi Jinping s'étaient rencontrés fin juin. ©ISOPIX

Les dirigeants chinois disent être "opposés à l'escalade de la guerre commerciale". Donald Trump réagit positivement. Les marchés européens accueillent ces déclarations avec soulagement.

Alors que les répercussions des derniers développements de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine sont vives, Pékin joue à présent la carte de l'apaisement.

Pour rappel, Pékin a annoncé vendredi soir qu'il allait relever ses droits de douane sur des produits américains représentant 75 milliards de dollars d'importations annuelles. Washington a répliqué immédiatement à Pékin en annonçant des hausses plus fortes que prévu des droits de douane supplémentaires qui doivent entrer en vigueur en septembre puis en décembre. Le président Donald Trump a de plus tétanisé les milieux d'affaires américains en les sommant de cesser de faire des affaires avec la Chine.

Quid des taxes européennes?

La France et les Etats-Unis "approchent" d'un accord sur le taxation des géants américains de l'Internet (Gafa), a par ailleurs déclaré ce lundile président américain, hostile au vote par la France d'une taxe sur le chiffre d'affaires des groupes américains.

Il a également discuté avec la chancelière allemande Angela Merkel d'un accord commercial entre les Etats-Unis et l'Union européenne et dit espérer que Washington n'aurait pas à envisager d'imposer des droits de douane sur les voitures allemandes importées.

La Chine et les Etats-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial qui s'est traduit par l'imposition réciproque de droits de douane punitifs sur plus de 360 milliards de dollars d'échanges annuels. C'est la spirale... Mais la Chine, après avoir rallumé le feu vendredi, a fait ce lundi un geste d'apaisement. Selon le vice-Premier ministre Liu He, négociateur en chef de Pékin pour les pourparlers commerciaux avec Washington, Pékin est désireux de résoudre le conflit commercial qui l'oppose aux Etats-Unis par le biais de négociations "calmes" et ne veut pas d'une escalade des tensions. 

"Nous sommes prêts à résoudre calmement le problème par des consultations et la coopération", a déclaré dans un discours le vice-Premier ministre Liu He. "Nous sommes résolument opposés à l'escalade de la guerre commerciale" qui n'est bonne "ni pour la Chine, ni pour les Etats-Unis, ni pour les peuples du monde", selon des propos repris par la presse financière chinoise.

La réponse de Trump

Depuis Biarritz, Donald Trump a réagi à la main tendue de la Chine, saluant ce désir de parvenir à un accord et de ramener le calme. Il a expliqué que les Chinois avaient appelé les négociateurs américains durant la nuit pour exprimer leur souhait de revenir à la table des négociations.

Il a assuré que les USA allaient commencer à négocier très prochainement avec la Chine. "Je crois que nous arriverons à un accord."

Que se passe-t-il sur les marchés financiers?

La Bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 2%. Et le yuan se replie à nouveau ce lundi. La monnaie chinoise a touché cette nuit son niveau le plus bas depuis le premier trimestre de 2008. 

Les marchés européens   ont ouvert en légère baisse, suite aux déclarations positives des deux parties.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect