Publicité

Kraft Heinz, Ford et ces autres entreprises devenues des "anges déchus"

Kraft Heinz est tombé dans la catégorie des junk bonds cette année. ©AFP

Suite à la crise du coronavirus, de nombreuses entreprises sont tombées dans la catégorie des "junk bonds" et devenues des "anges déchus". Et ce n'est pas fini...

La pandémie de coronavirus et la faiblesse du prix du pétrole ont entraîné une forte augmentation des "anges déchus", à savoir ces entreprises dégradées de la catégorie "investment grade" à celle de "spéculative" (junk bonds), souligne la firme M&G Investments. 

23
sociétés
Pas moins de 23 émetteurs sont tombés en catégorie spéculative depuis le début de l'année.

Ford, Kraft Heinz, Renault et Marks & Spencer figurent parmi les émetteurs à être devenus des "fallen angels" depuis le début de l’année, indique David Fancourt, gestionnaire de M&G. La crise a poussé les agences de rating à agir. Par exemple, Standard & Poor's a revu à la baisse la notation de 383 émetteurs notés "investment grade", affectés par le Covid-19 et le prix du pétrole. Depuis le début de l’année, l’agence a relégué 23 émetteurs dans la catégorie spéculative.

De très nombreux autres émetteurs sont susceptibles de grossir les rangs des "anges déchus". Goldmans Sachs prévoit que la valeur des obligations émises par les "anges déchus" augmentera ainsi de 180 milliards d'euros au cours des deux prochains trimestres.

Surperformance sur le long terme

Faut-il se méfier d'un investissement dans de telles obligations? Selon M&G, les anges déchus ont en réalité plutôt surperformé sur le long terme. La raison en est que les prix baissent dans un premier temps, ce qui les rend bon marché; puis, à long terme, les survivants sont plus susceptibles de retrouver la catégorie "investment grade".

Bien entendu, il y a des risques de défaut. En 2001, le groupe Enron a fait défaut six jours après avoir été relégué dans la catégorie spéculative. Mais il s’agissait là d’un cas frauduleux, rappelle M&G. 

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés