Publicité

L'Afghanistan, un risque de plus sur les marchés d'actions

Les analystes estiment que les conflits militaires viennent s'ajouter aux autres risques sur les marchés. ©ISOPIX

En général, les conflits militaires n'ont pas d'impact majeur sur les marchés d'actions. Mais l'Afghanistan vient s'ajouter à une liste de risques pour les investisseurs.

Les marchés d'actions n'ont pas vraiment réagi ce lundi à la prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans. Mais les analystes s'interrogent sur les implications de ce changement, car ils soulignent la possibilité que le pays redevienne une plateforme pour les attentats internationaux. "L'impact sur les marchés sera plus grand si la région devient de nouveau une base pour le terrorisme international", a indiqué Ilya Spivak, analyste chez DailyFX.

En Europe, les bourses ont davantage réagi à la situation sanitaire, où le variant Delta du Covid-19 continue de progresser dans le monde, et aussi à des indicateurs chinois qui ont suscité des inquiétudes sur la demande dans l'empire du Milieu. Les analystes indiquent que l'évolution géopolitique avec le dernier rebondissement en Afghanistan vient juste s'ajouter à une liste de risques pour les marchés d'actions. "D'un point de vue des marchés, l'attentisme est davantage de mise sur les implications à long terme" du conflit militaire dans le pays, a relevé J.J Kinahan, responsable de la stratégie chez TD AmeriTrade.

"La présence limitée des sociétés globales en Afghanistan contient l'impact sur les marchés d'actions."
Jeffrey Halley
Analyste chez Oanda

"La présence limitée des sociétés globales en Afghanistan contient l'impact sur les marchés d'actions", a déclaré Jeffrey Halley, analyste chez Oanda. "Je doute sérieusement qu'une quelconque société internationale possède des unités importantes dans ce pays", a-t-il ajouté.

Impacts imprévisibles

D'un point historique, les conflits militaires n'ont presque jamais eu d'impact majeur sur les marchés d'actions d'actions. Le contexte économique et l'environnement des marchés financiers comptent davantage auprès des investisseurs, ont noté des analystes.

"Les marchés ne réagissent pas toujours aux événements géopolitiques de manière attendue."
Ben Carlson
Gestionnaire de fonds chez Ritholz Wealth Management

"Les marchés ne réagissent pas toujours aux événements géopolitiques de manière attendue", a constaté Ben Carlson, gestionnaire de fonds chez Ritholz Wealth Management.

Beaucoup d'analystes ont remarqué que l'économie américaine se trouvait en récession lorsque les attentats du 11 septembre 2001 ont touché le pays. Les bourses ont plongé juste après cette date, mais il faut aussi rappeler que le New York Exchange et le Nasdaq avaient été fermés pendant plusieurs jours jusqu'au 17 septembre 2001, et que de nombreux courtiers et firmes d'investissement n'étaient pas opérationnels, car leurs bureaux se trouvaient dans les tours du World Trade Center, réduites à néant.

À la reprise des marchés d'actions américains, des ventes panique ont eu lieu. Les compagnies aériennes et le secteur de l'assurance avaient été à l'époque particulièrement ciblés.

Dans le cas actuel, les inquiétudes des investisseurs sont concentrées sur la pandémie de Covid-19 et ses répercussions économiques, mais aussi sur l'agenda des banques centrales, dont la Réserve Fédérale américaine. Celle-ci pourrait retirer son soutien à l'économie américain dans un futur proche.

Un rally des sociétés de défense?

800%
Les sociétés spécialisées dans la défense ont progressé fortement depuis 2001, et surperformé le S&P 500 sur la période.

Certains analystes ont souligné que les valeurs des sociétés spécialisées dans la défense pourraient tirer profit de la situation. Depuis 2001, des compagnies comme Norhtrop Grumman ou Lockheed Martin ont bondi de plus de 800% et ont superformé le S&P 500 sur la période.

Toutefois, depuis le début de l'année, Lockheed Martin sous-performe largement les marchés avec une avancée de 1,15%, contre plus de 18% pour le S&P500. Ce lundi, le titre s'affichait en légère hausse, alors que les indices boursiers américains ont évolué en légère baisse.

De plus, certains analystes mettent en garde contre une correction générale des marchés d'actions alors que les indices boursiers multiplient les records malgré un contexte économique incertain.

Le résumé

  • La prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans n'a pas eu un impact important sur les marchés d'actions.
  • Les analystes soulignent que l'impact sera plus important si le pays devient à nouveau une base pour le terrorisme international.
  • Les conflits militaires ont moins d'impact sur les marchés que le contexte économique et l'environnement des marchés financiers.
  • Mais les analystes indiquent que la situation en Afghanistan vient s'ajouter à une liste de risques existants chez les investisseurs.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés