L'année du dollar

©AFP

Le dollar s’est renforcé face aux autres devises cette année. Grâce à une situation économique meilleure que dans d’autres pays et à la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle.

Sur le marché des changes cette année, deux devises ont accaparé l’attention des investisseurs: le dollar et la livre sterling. Les deux monnaies ont subi les aléas des marchés après les deux événements imprévisibles de 2016, à savoir le Brexit en juin, et la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles américaines en novembre.

©MEDIAFIN

La livre sterling s’est fort dépréciée face au dollar et à l’euro après la victoire du oui au référendum sur la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE. Elle a même connu un plongeon spectaculaire de plus de 6% face au dollar selon les chiffres de Bloomberg, momentanément le 7 octobre vers 1 heure, dû à un algorithme provenant de Citigroup au Japon, qui a provoqué des ordres de vente à répétition sur la devise. Face au dollar, la livre sterling a reculé cette année de 16,61% à 0,81 livre. Face à l’euro, elle a perdu 15,42%.

Dollar star

Stephen Jen, CEO du fonds EurizonSLJCapital, estime toutefois que l’année 2016 est marquée par la force du dollar. Deux phénomènes ont joué sur la devise selon lui. "La croissance économique américaine a été meilleure que dans la plupart des autres pays, avec une inflation qui a plus progressé, et qui a poussé la Federal Reserve à relever ses taux d’intérêt, relève-t-il. L’élection de Donald Trump, qui a promis un plan de relance à une économie américaine proche du plein-emploi, fait aussi craindre des pressions inflationnistes supplémentaires."

"La croissance économique américaine a été meilleure que dans d’autres pays." Stephen Jen CEO du fonds EurizonSLJCapital

Peter Vanden Houte, chef économiste d’ING Belgique, pointe aussi une économie américaine plus avancée dans son cycle. À cela, s’ajoutent des incertitudes politiques en Europe qui pèsent sur la monnaie européenne, relève-t-il. L’euro a perdu 3,64% à 1,046 dollar cette année.

Les devises liées au dollar ont particulièrement souffert de sa hausse. "Les pays émergents qui empruntent en dollar ont vu leur coût de financement augmenter significativement. Avec la progression du dollar, il est devenu difficile pour ces pays d’acheter plus de dollars", souligne Stephen Jen.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés